Bigflo & Oli, phénomène de votre été

Teaser

Deux jeunes frangins toulousains réinventent le hip-hop intelligent et entrent dans la Cour des Grands avec leur premier album. On vous dit pourquoi vous allez aimer.

Découvrez notre interview de Bigflo & Oli dans le Moustique qui sort le mercredi 10 juin.

MC Solaar ou Akhenaton pourraient être leur père. Et à eux deux, Bigflo et Oli sont à peine plus vieux que Booba. Pourtant, c'est de ces "gamins" que vient le renouveau du hip-hop hexagonal. On parle ici de culture, de poésie, de musique, d'Art et pas seulement d'attitude bling-bling pour faire son malin sur Twitter.

> C'est qui Biglo & Oli?

Bigflo, c'est Florian Ordonnez, 22 ans. Oli, c'est pour Olivo, son frangin de 18 piges qui est aussi musclé qu'une allumette. Pour éviter les malentendus, nous préciserons qu'ils ne portent pas de  chaîne en or et ne viennent pas "d'une banlieue morose et pas rose". Non, ils ont grandi à Toulouse, adorent leurs parents d'origine algérienne et argentine, maîtrisent le solfège après des années passées à faire leurs gammes au Conservatoire et citent dans leurs interviews aussi bien les jazzmen du label Blue Note qu'IAM ou Diam's.

C'est quoi Bigflo & Oli?

Et si vous voulez en savoir un peu plus sur ce duo qui élève le fun et l'intelligence au sommet des charts, il suffit d'écouter la plage titulaire de leur premier album "La cour des grands". "C'est l'histoire de deux frères qui vivent dans leurs chambres, qui sont tombés dans le rap par hasard et qui tentent leur chance", chantent-ils. Deux minutes plus loin, ils ajoutent une autre punchline à leur CV: "depuis longtemps, on attend. Chaque jour, on apprend. On veut rentrer dans la cour des grands."

Pourquoi vous allez aimer Bigflo & Oli?

La première fois que nous avons vu Bigflo & Oli à l'œuvre, c'était aux Ardentes en juillet 2013. Un an plus tard, et avec un seul EP à leur actif ("Le trac"), ils mettaient le feu aux Francofolies de Spa et étaient bombardés "coup de cœur du festival" par Moustique.

"La cour des grands" confirme  nos pronostics. Très copieux (seize tracks + 2 bonus), ce premier album abrite des chansons bluffantes et évitent les lieux communs. Si Comme d'hab' est une version 2.1 de Je danse le mia, l'originalité lyrique de Gangsta et C'est pas du rap renvoient tous les gros lourds à casquette à leurs devoirs. Dans Le Cordon, Bigflo et Oli confrontent avec beaucoup d'à-propos le point de vue d'une jeune fille tombée enceinte trop vite et d'un enfant avorté. Plus loin, ils se projettent dans le futur (Miroir), dénoncent la routine du quotidien (Monsieur tout le monde) et n'oublient jamais de se moquer d'eux-mêmes. Bref, en alternant beats crépusculaires et solo de trompette, formules ludiques et rimes aiguisées, Bigflo & Oli frappent fort. Très fort...

Bigflo & Oli, La cour des Grands, Universal

Le 3/7 à Couleur Café, Bruxelles. Le 12/7 aux Ardentes, Liège. Le 19/7 aux Francofolies, Spa. Le 19/8 au BSF, Bruxelles. Le 29/8 au festival des Solidarités, Namur.

D6BELS On Stage

LADEUX, Dimanche 7 juin, 21h50

LADEUX, Jeudi 11 juin, 22h45

[YOUTUBE_lNR_LkDju6g]

 

 

Les plus lus

Notre Selection