Franco Dragone à l'assaut de la Chine

Teaser
Le Louviérois a créé, The Han Show, un grand show permanent en Chine. Est-ce si bien que cela? On a vérifié... sur place.


“Incroyable, époustouflant, magique”.... Quand un spectacle est  bluffant, les mots pour le dire viennent au superlatif. Et bluffés, on l’était au sortir du spectacle Le Han Show créé voici une poignée de mois par Franco Dragone au cœur de cette grande ville industrielle chinoise - 10 millions d'habitants. Entre quelques tours de verre, un impressionnant édifice rouge en forme de lanterne chinoise: le théâtre où – on le subodorait - le spectacle allait être spectaculaire.
Spectaculaire? Le mot est faible. Une salle immense (2000 places), une piscine transformée en quelques secondes en scène archi-sèche (“mais où toute cette flotte fiche-t-elle le camp?” s’inquiète ma voisine), la scène (44 m d’ouverture) et puis tous ces danseurs, ces musiciens, ces gymnastes, ces acrobates évoluant comme des libellules à des hauteurs vertigineuses. Et ces plongeurs... C’est quand ceux-ci se lancent de si haut, comme des dieux, sans se fracasser le crâne dans le fond de la piscine, que le public, essentiellement chinois, frémit sans retenue. Et quand vrombissent, toujours dans ces eaux tourmentées, des jets-skis hyper puissants... Tout ceci pour quel pitch? L’histoire de deux ados chinois, happés par le futur, mais qui interrogent leurs traditions séculaires. Car dans ce spectacle haute technologie, les moments de grâce, voire de poésie ne manquent pas. Même si, il faut bien le dire, c’est la performance, maitrisée avec art, qui marque surtout les esprits.
A la fin, le public évacue rapidement les lieux, comme c’est habituel là-bas, nous dit-on. Nous, on regarde la salle, sidérés. Sans comprendre. Au début du spectacle, nous étions très haut perchés... Et maintenant, nous voilà (presque)  au niveau de la sortie. Et bien oui, comme la scène, les sièges bougent durant le spectacle. Vous n’avez rien senti?  Non, rien, nada. Chapeau à Mark Fisher, l’architecte britannique concepteur de ce lieu adapté aux fabuleuses rêveries de Dragone. Des rêveries dont, sous le charme, notre groupe d'Occidentaux en goguette dans l’Empire du Milieu, parle encore.

Plus de Scène

Notre Selection