Inondations : comment obtenir les aides de la Région wallonne ?

Pepinster, ce lundi. (Belga)
Pepinster, ce lundi. (Belga)
Teaser

Si vous avez été sinistré, vous pouvez obtenir un coup de pouce financier du Fonds des calamités ainsi qu’un prêt à 0 % de votre commune pour devancer l’indemnisation de votre assurance.

Maintenant que les inondations sont derrière nous, beaucoup de familles terminent le nettoyage de leurs habitations. D’autres en ont encore pour quelques jours. Et malheureusement, dans les communes les plus sinistrées, on cherche toujours les derniers disparus. 

Il faudra ensuite se relever de tout ça, avancer. Pour de nombreuses personnes, cela passera par reconstruire, réaménager, remeubler… Les assurances vont y contribuer largement, mais la Région wallonne peut aussi aider, et de différentes façons. Si vous faites partie des sinistrés, vous pouvez profiter de plusieurs coups de pouce.

Un prêt en attendant les assurances

Le processus de dédommagement des assurances prend du temps, ce qui ralentit donc toute volonté de réparation, rénovation, achat de meubles et équipement…

Pour pouvoir traiter les urgences au plus vite, le Centre régional d’Aide aux Communes va prêter de l’argent aux entités sinistrées afin qu’elles accordent des prêts, sans intérêt, de 2500€ à chaque foyer qui en a besoin. Une manière d’offrir une avance, plus rapide, aux interventions des compagnies d’assurance.

Pour l’obtenir, il faut donc contacter votre administration communale, qui vous expliquera la marche à suivre.

Une aide du Fonds des calamités

Lorsqu’un désastre, climatique par exemple, touche la Wallonie, le Fonds des calamités peut intervenir. Il est là pour ça : apporter un soutien financier supplémentaire aux assurances aux personnes victimes d’un sinistre.

Il y a une condition : l’événement doit être reconnu calamité publique. Pour les inondations de la semaine dernière, le Gouvernement wallon a lancé la procédure de lui-même. Des experts détermineront ces pluies intenses rentrent bien dans le cadre défini : à savoir 35 mm d’eau par heure ou en 70 mm en 24 h. « Vu le caractère exceptionnel des inondations, il ne fait aucun doute qu’elles pourront prétendre à une reconnaissance comme calamité publique naturelle. Cependant, il faudra rester prudent sur l’étendue géographique concernée qui sevra être affinée sur base des données de l’IRM », précise la Wallonie. Pour les communes fortement touchées, c’est donc quasi certain. Pour celles qui ne l’ont été que partiellement, pas forcément.

Ce sont les communes qui doivent déclencher la procédure, mais le Centre Régional de Crise veille à ce que celles concernées fassent tout ce qu’il faut au plus vite.
Ensuite, c’est aux foyers sinistrés d’ouvrir un dossier.

Qu'est-ce qui peut être indemnisé ?

Avant tout de chose, il faut bien comprendre que la Région n’offre qu’une petite aide supplémentaire. Celle-ci n’a pas vocation à remplacer les dédommagements de votre assurance ni à les compléter. Il faut voir ça comme un petit coup de pouce de plus.

Il faut aussi noter que le Fonds des calamités n’intervient pas pour tout. Il indemnise les dommages matériels directs sur différents biens : l’immobilier bâti (maison, mais aussi garage, hangar…), les habitations mobiles (comme les caravanes résidentielles), les biens meubles et moyens de locomotions d’usage courant et familial (en opposition aux biens somptuaires, considérés comme des luxes, qui ne sont pas pris en compte), les biens meubles liés à une activité professionnelle, notamment les biens agricoles et horticoles, mais également les peuplements forestiers.

Par contre, ne sont pas pris en compte : les dommages indirects, certains dégâts extérieurs (terres, plantation, graviers, etc.), les biens assurables d’une personne morale, les voitures de moins de 5 ans (la Région part du principe que si votre voiture est récente et non assurée, vous acceptez les risques), les dommages esthétiques, et donc, les biens somptuaires.
Vous n’êtes pas sûr que vos pertes rentrent dans ce cadre ? Ce n’est rien, effectuez tout de même les démarches, ça ne coute rien ! 

Comment bénéficier d’une aide ?

Pour l’obtenir ce coup de pouce financier, il faut remplir un formulaire, un seul pour tous les biens sinistrés. Il disponible à cette adresse. Attention, vous avez trois mois à partir du moment où les inondations auront été déclarées calamité publique dans votre commune.
Il faut joindre plusieurs documents : des preuves, l’attestation de votre assurance, la preuve de propriété (disponible sur MyMinFin, comme votre déclaration d’impôts) et une composition de ménage.

Il faut donc, avant toute chose, avoir pris des photos des dégâts, et avoir déclaré le sinistre. Pensez à conserver les preuves des dommages, les photos, mais aussi les devis et factures.

Une fois votre demande transmise et vérifiée, un expert sera désigné pour constater et estimer les dommages chez vous. Lorsque son rapport aura été rédigé et transmis, le montant de l’aide à la réparation est calculé. Ensuite, le ministre-président devra valider le tout, et l’ordre de paiement sera envoyé. Cela peut prendre plusieurs mois.

Attention, vous ne recevrez pas le montant expertisé, vous n'obtiendrez qu’une aide, une partie de cette somme. Et plus vous avez été indemnisé par l’assurance, moins vous avez de chance de recevoir d’aide.
 

Sur le même sujet

Notre Selection