Covid-19: faut-il réinterdire les voyages en Espagne pour les Belges ?

Des touristes arrivant à Malaga. (Zumapress)
Des touristes arrivant à Malaga. (Zumapress)
Teaser

Sur 100 Belges revenant d’Espagne et testés, 7 sont positifs au Covid. C’est de trop pour certains experts.

Alors qu’on touche à la fin de la crise Covid et que les mesures sont bien allégées, tout le monde rêvait d’un bel été ensoleillé afin de pouvoir profiter enfin du grand air entre amis, après avoir passé autant de temps enfermés. Nous avons eu le droit à tout le contraire, des pluies incessantes, sans parler du drame de la semaine dernière.

Dès lors, après avoir été interdit de voyager sans bonne raison, beaucoup de Belges sont partis chercher le soleil à l’étranger. Mais désormais, certaines parties de l’Europe sont redevenues des « zones rouges », à cause de la propagation du fameux Variant Delta. Il s’est notamment beaucoup répandu en Espagne, une des destinations préférées des Belges. 
Le pays fait face à sa 5e vague désormais. 

Surtout la Catalogne

En Espagne, la courbe des infections est en hausse depuis la fin juin. Au 16 juillet, on recensait plus de 500 nouveaux cas pour 100.000 habitants pour la quinzaine précédente. Cela représente plus de 46.000 infections en deux semaines à l’échelle de l’Espagne.
Heureusement, les établissements de soin, eux, ne sont pas encore débordés, notamment parce que ce sont surtout les jeunes qui contractent les virus. Mais dans certaines régions, en Catalogne et dans les Baléares, certains hôpitaux doivent déjà prendre des mesures, interdire les visites et bousculer les agendas. Surtout que c’est l’été, et que comme partout, une partie du personnel est en vacances.

Dès lors, de nouvelles règles ont été instaurées localement pour lutter contre cette nouvelle épidémie. Par exemple en Catalogne, où le virus circule beaucoup, le couvre-feu a fait son grand retour, entre 1h et 6h du matin. Le problème, c’est qu’il est très peu respecté et que beaucoup de personnes continuent de faire la fête jusqu’à pas d’heure. Et surtout les touristes !
Face à cette situation, on se demande désormais si une nouvelle blacklist des destinations de voyage ne serait pas nécessaire en Belgique, avec l’Espagne en tête de liste.

"Un pourcentage élevé"

Comme le souligne la RTBF, le taux de positivité global n’est pas encore très haut chez nous (environ 2 %), parmi la population belge revenant de voyage, cette statistique est plutôt élevée. 

Entre le 5 et le 11 juillet, 187.275 personnes sont rentrées en Belgique depuis une zone rouge et ont rempli le fameux formulaire PLF (Passenger Locator Form). 16.454 d’entre eux ont été testés et 4,6 % d’entre eux était positif. En juin, seulement 1 % des personnes testées après un déplacement à l'étranger étaient positives au Covid.

Il s’agit de la statistique globale, mais selon les pays, le chiffre augmente encore. Et parmi ces pays, l’Espagne est en tête. 7 % des vacanciers qui en reviennent (et qui ont rempli leur PLF) sont positifs. Un Belge sur 14 donc. Sans compter ceux qui ne respectent pas les consignes…
Et donc aujourd’hui, des voix s’élèvent pour qu’on interdise les voyages en Espagne. Pour Geert Molenberghs, biostatisticien à la KU Leuven, 7 % est « un pourcentage élevé et un volume important de voyageurs infectés. L'Espagne fait de l'ombre à tous les autres pays. Nous avons besoin d'une interdiction de voyager. »
 

Sur le même sujet

Notre Selection