RTBF: l’ombre menaçante de Rodrigo Beenkens sur Vincent Langendries

Vincent Langendries à gauche et Rodrigo Beenkens à droite @BelgaImage
Vincent Langendries à gauche et Rodrigo Beenkens à droite @BelgaImage
Teaser

L’actuel commentateur sportif des Diables a vu les appels au retour de son prédécesseur se multiplier, avec un mini-mélodrame à la clé.

Doit-on s’attendre à un match Rodrigo Beenkens-Vincent Langendries? C’est en tout cas le sentiment qui plane depuis la confrontation Belgique-Finlande de lundi soir. Les commentaires du deuxième lors de cette rencontre ont créé la polémique. En direct sur La Une, il a osé mettre en doute une décision de l’arbitre, ce qui a été très mal perçu par une partie du public. Rapidement, les réseaux sociaux se sont enflammés à tel point que certains internautes ont appelé à ce que Vincent Langendries soit remplacé par son prédécesseur, Rodrigo Beenkens. L’affaire aurait pu s’arrêter là, sauf que ce dernier s’est depuis exprimé sur Twitter avec un message troublant, alimentant ainsi la controverse.

Une contestation polémique

À l’origine du conflit, il y a donc ces fameux commentaires de Langendries sur l’arbitre. On est à la fin de la première mi-temps et les Diables Rouges ne cessent d’être en attaque, tout en butant contre le verrou finlandais. Un accrochage entre Eden Hazard et un membre de l’équipe adverse laisse croire à la faute, mais il n’en est rien selon l’arbitre allemand Felix Brych. Une décision qui a provoqué déjà l'étonnement du journaliste sportif de la RTBF.

Puis en début de deuxième mi-temps, rebelote, toujours avec Eden Hazard. Une charge sur le capitaine des Diables n’a pas été sifflée et cette fois-ci, Vincent Langendries remet plus en question la neutralité de l’arbitre. «Oh Monsieur Brych. Je crois qu’il a Eden dans le collimateur», s’exclame-t-il d’abord. «Je ne veux rien mettre en doute de la part de l’arbitre allemand, on a dit que c’était un excellent arbitre. Mais il y avait de grands sourires et de grands rires dans les couloirs des vestiaires avec toute la délégation finlandaise là avant de remonter sur la pelouse», continue-t-il. Il a beau modérer quelque peu ses propos par la suite, rappelant que tout cela «ne veut évidemment rien dire», le mal est fait. Il vient de lâcher une véritable bombe médiatique.

Quand Rodrigo Beenkens s’invite

Une partie des supporters de football se sont immédiatement indignés d’un tel affront fait envers le respecté arbitre. Mettant de côté la rivalité Belgique-France, un nombre conséquent d’entre eux ont annoncé sur les réseaux sociaux passer de la RTBF vers TF1 pour continuer à regarder le match.

Pire: d’autres ont même osé appeler à ce qu’il soit remplacé à son poste. Et évidemment, les fans pensent tout de suite à un nom, Rodrigo Beenkens, le célèbre journaliste qui tenait le poste désormais occupé par Vincent Langendries. Un commentaire sur Twitter a particulièrement a été particulièrement relayé en ligne. Dans celui-ci, un certain Vladimir Madovsky explique que «le football sur la RTBF, c’est 10% les Diables Rouges, 40% KDB [Kevin De Bruyne, ndlr] et 50% Rodrigo».

Puis grosse surprise: Rodrigo Beenkens en personne se décide à réagir ce mardi. Non seulement il partage le commentaire de ce Vladimir Madovsky mais il met aussi un grand cœur en commentaire. Un emoji quelque peu mystérieux. S’il est visiblement touché par ce geste d’affection, il met aussi Vincent Langendries dans une mauvaise posture. Car pour les pro-Beenkens, il n’en fallait pas plus pour imaginer qu’un véritable retour soit véritablement possible.

La RTBF en mode pompier

L’affaire prend depuis une autre dimension. Est-ce que le poste de Vincent Langendries est vraiment menacé? Manifestement, certains supporters en rêvent mais est-ce que la fronde est si sérieuse que cela? Cette question est si prégnante que cela a amené le directeur des sports de la RTBF, Benoît Delhauteur, à prendre la parole.

Interrogé par la presse, il défend d’abord Vincent Langendries. Pour lui, les commentaires n’ont pas porté atteinte aux audiences de la RTBF. Pour le prouver, il peut se reposer sur les chiffres colossaux d’audience de la RTBF lors du match Belgique-Finlande. Presque 1,5 millions de Belges francophones ont regardé la Une à cette occasion, soit 76,6% de parts de marché. C’est énorme et Benoît Delhauteur ne fait pas état d’une spectaculaire chute du nombre de téléspectateurs après les remarques du journaliste sportif envers l’arbitre. A priori, pas de grande migration vers TF1 et pas de réel problème donc.

Le supérieur de Vincent Langendries a également été interrogé sur les rapports de celui-ci avec Rodrigo Beenkens. Selon Benoît Delhauteur, il n'y a pas de réelle tension entre les deux et il estime que chacun a son rôle. Il n'y aurait dès lors aucune rivalité à imaginer entre les deux.

Il a fallu attendre presque deux jours pour que ce mercredi après-midi, Rodrigo Beenkens prenne véritablement la parole pour clarifier les choses via sa story Instagram. "Si vous voulez vraiment me faire plaisir, soutenez Vincent Langendries", dit-il à l'adresse de ses supporters. Fin de l'histoire donc? Possible, mais il faut voir jusqu'à quel point les fans de football vont suivre ce conseil. Arriveront-ils à se réconcilier avec Vincent Langendries ou voudront-ils toujours sa peau (pour le remplacer par Rodrigo Beenkens ou un autre)? C'est la question qui se pose aujourd'hui.

Notre Selection