La secte des “pas moutons” négationnistes a encore frappé

Anti-vaccin @BelgaImage
Anti-vaccin @BelgaImage
Teaser

25.000 morts du Covid, c’était rien. Mais les effets secondaires, ça c’est scandaleux!

Ils étaient où, nos machinchosistes préférés? La troupe des antivax complotistes, la secte des “pas moutons” négationnistes et leurs héros autoproclamés de la résistance à la dictature sanitaire avaient disparu. Ou presque. Quasi muets. Raplapla. Même si ça nous a fait des vacances, je m’inquiétais pour eux (si!). Il faut dire que ces diplômés en pouêt-pouêt-virologie ont pris une méga-torgnole. Alors que, derrière leur petit écran, ils croyaient avoir soulevé une révolution (en gueulant fort), tous les autres qui ne gueulaient pas se sont passé le mot: primo ne surtout plus écouter leurs berlues, deuzio aller se vacciner fissa.

Et voilà que la Belgique cravache à 150.000 doses par jour, en tête de la vaccination européenne. Fin de semaine, plus de 6 millions de Belges auront eu leur première piquouze. Plus de 50 % de la population. Et qu’est-ce qui s’est passé? Oh ben ça alors, les contaminations ont dégringolé, les hôpitaux se vident, comme les morgues. Au bistrot, on me ressert mon Orval. Dingue, ça! La vie reprend. Les voyages aussi. Et tout ça grâce à qui? À ceux qui, eux, comprennent le concept de solidarité. Chez les “anti”, ça a dû faire mal au postérieur. D’où cet état de sidération. Heureusement pour leur petit nombril, il y a quand même les effets secondaires (du vaccin). Qui existent, souvent bénins, parfois plus sérieux, on le savait.

Jeudi dernier, l’Agence fédérale des médicaments en avait récolté 17.500 cas. Sur quoi la secte a donc pu refaire une petite sortie revigorante sur les réseaux: on l’avait bien dit, on nous empoisonne, scandaleux, c’est énorme! Euh… Sur 5,1 millions de vaccinés, cela fait 0,0034 % d’incidents répertoriés. Sur les 1.076.338 personnes infectées chez nous, 25.088 sont décédées, soit 0,023 %. Mais ça, à les entendre depuis un an et demi, c’était négligeable. Donc on retient bien le message: les morts du virus, pas grave, les gens pam-pouf du vaccin, gravissime. Grâce à l’Euro de foot, les meilleurs d’entre eux ont même pu se défouler une deuxième fois. Nan, ils n’ont pas osé!? Si: établir un lien direct entre le vaccin et l’arrêt cardiaque du joueur danois Christian Eriksen, samedi en plein match. Du grand art antivax, je dis.

Plus de Actu

Les plus lus

Notre Selection