Une troisième dose de vaccin en 2022 pour les Belges ?

3 doses ou une par an ? (Zumapress)
3 doses ou une par an ? (Zumapress)
Teaser

Le groupe de travail sur la vaccination envisage déjà ce scénario. Il se pourrait même que tout le monde ait besoin d’un rappel annuel.

Maintenant que nous connaissons les étapes du déconfinement en Belgique, tout le monde a les yeux rivés sur le taux de vaccination et le nombre d’hospitalisations quotidiennes.

L’augmentation du premier et la baisse du second sont les conditions sine qua non au déroulement de ce fameux Plan été. Aujourd’hui, 3,8 millions de Belges ont reçu une dose et 1,19 millions d’entre eux ont déjà reçu les deux.

Mais alors qu’un retour à une vie quasi normale est prévu pour septembre, aujourd’hui, nous apprenons que la Belgique se prépare déjà à administrer une troisième dose début 2022. Il ne s’agit même pas d’une rumeur. C’est le professeur Dirk Ramaekers, chef du groupe de travail sur la vaccination, qui l’a annoncé dans Het Laatste Nieuws.

« Cette injection supplémentaire est un rappel pour renforcer l'immunité de la première série de vaccins », a-t-il expliqué.

Tout le monde en aura-t-il besoin ? Rien n’est encore sûr, cela doit encore être analysé.

Ce rappel sera peut-être réservé aux plus fragiles, comme les seniors ou les personnes souffrant de comorbidités, mais le groupe de travail étudie la chose comme si cette nouvelle dose devait être administrée à tous les vaccinés.

Cela ne veut cependant pas dire que les centres de vaccination seront encore opérationnels pendant tout l’automne. Cette potentielle 3e dose serait administrée par les médecins, infirmiers et pharmaciens, mais cette nouvelle campagne devra tout de même être encadrée. « Un patient ne peut pas encore simplement aller faire sa piqûre chez le généraliste, car un flacon de vaccin contient plusieurs doses qui doivent être administrées le plus rapidement possible », donne en exemple Dirk Ramaekers.

Un rappel annuel ?

Ce n’est pas la première fois que l’idée d’une troisième dose est avancée. En avril, le patron de Pfizer lui-même en parlait déjà. « Une hypothèse vraisemblable est qu'une troisième dose sera probablement nécessaire, entre six mois et douze mois, et à partir de là, il y aura une vaccination à nouveau chaque année, mais tout cela doit être confirmé », avait expliqué le PDG, Albert Bourla. 

Nous ne serions donc pas tranquilles avec deux ou même trois doses. Il se peut qu’on se fasse vacciner tous les ans contre le Covid-19. « On pense de plus en plus qu'on s'oriente vers un virus qui a une forme de saisonnalité avec une émergence régulière de variants. Il faudra peut-être même adapter les vaccins, comme pour la grippe, qu'on administrerait à des intervalles réguliers dans les mois ou années à venir », a expliqué Sophie Lucas, immunologiste à l’UCL, à RTL Info.

Mais il est encore tôt pour avoir une réponse définitive sur le nombre de doses nécessaire. En avril, Yves Coppieters expliquait qu’on manquait de données et de preuves à ce sujet.

« Si l’idée est de faire une troisième dose par rapport au même variant qu’est le variant classique, je pense que cela ne se justifie pas encore actuellement », avait-il détaillé à la RTBF. « Il est vrai que l’immunité post-vaccination est une immunité qui va diminuer dans le temps par rapport aux anticorps. Mais l’immunité, c’est aussi une immunité cellulaire basée sur les lymphocytes T qui sont des cellules qui tuent le virus dans la cellule. Cette immunité cellulaire est beaucoup plus longue. On ne peut pas dire à tout prix que l’immunité va diminuer après les deux doses, d’autant plus que les deux doses donnent une efficacité très bonne par rapport aux souches circulantes actuellement. »
 

Sur le même sujet

Plus de Aucun nom

Les plus lus