Kéfir, le bon petit plan d’Éric Boschman

@ Prod
@ Prod
Teaser

Ma mère boit de l’eau de bouleau, fait son kéfir elle-même et a commencé à cuisiner à 70 ans, bref, elle m’angoisse un peu.

Lorsque j’ai reçu trois bouteilles de kéfir, j’ai appelé ma mère pour savoir si elle était derrière la blagounette. De l’eau fermentée naturellement pétillante sans sucre, bonne pour le corps par les vertus qu’elle possède. Il y a un moment où j’arrête d’être un peu obtus et je me pose pour lire le dossier de presse qui accompagne la chose mais surtout pour goûter. Il faut reconnaître que c’est une magnifique alternative aux sodas et autres boissons sans alcool. Derrière ces bouteilles il y a Mary et Adrien Lagneau, un nom connu dans le vignoble bordelais, mais ils sont belges. Ils contrôlent le produit, de la fermentation à la pose des étiquettes, car ils sont fiers de leurs bébés. En bouche c’est surprenant, l’absence de sucre crée un genre d’absence au départ. C’est très court, sec, vif, et les parfums s’expriment de manière droite. Cela ne sent ni ne goûte la fraise Tagada, c’est superbe de netteté. Le nez mérite qu’on ne le serve pas glacé, et qu’on le déguste dans un verre à vin. Je vous passe toute l’information liée aux probiotiques que l’on trouve dans cette boisson, je ne suis pas suffisamment expert en sciences alimentaires pour me prononcer sur ce sujet, mais on raconte sur Internet que cela serait bon pour un tas de choses, et comme on dit dans le BéWé: “si non è vero, è bello”. Probiomachin ou pas, n’hésitez pas, c’est une fulgurance, du plaisir et cela ne fait que du bien!

Kéfir Eau Vertueuse: 2,20 €.
 

Plus de Tendances

Notre Selection