Le rappeur DMX est mort

DMX en 2017. - AFP
DMX en 2017. - AFP
Teaser

Le monde du rap pleure la disparition de DMX, mort ce vendredi à l'âge de 50 ans.

Les prières de ses nombreux fans n'auront pas été exaucées. Le rappeur américain DMX est mort ce vendredi dans un hôpital de la banlieue new-yorkaise, où il était hospitalisé dans un état critique depuis une semaine après une crise cardiaque. Il avait 50 ans.

De son vrai nom Earl Simmons, cette légende a connu son heure de gloire à la fin des années 1990 et début des années 2000, avec des tubes comme "X Gon’Give It To Ya" ou "Party Up". Plus de vingt ans après sa sortie, le fameux "Up in here" résonne encore dans toutes les têtes.

Dark Man X

C'est en 1998 qu'il connaît son premier succès, avec "Get At Me Dog", avec Def Jam, tiré de son premier album en studio, It’s Dark and Hell Is Hot. L’album s’était hissé à la première place du classement de Billboard, avec un deuxième hit, "Ruff Ryders’ Anthem", marquant le début d’un succès commercial qui durera plusieurs années. Il est à ce jour le seul rappeur dont les cinq premiers albums sont arrivés en tête du prestigieux classement : Flesh of My Flesh Blood of My Blood, And Then There Was X, The Great Depression et Grand Champ, sortis entre 1998 et 2003, ont tous réalisé l’exploit.

Auteur de huit albums, dont le dernier en 2015, DMX fait partie des figures les plus sombres du hip-hop, exposant ses démons intérieurs dans des morceaux qui lui ont valu un succès aussi bien commercial qu’auprès de la critique. Parmi ces démons, on peut évoquer ses nombreux déboires avec la justice, mais surtout ses graves problèmes d'addiction. "J’avais appris que je devais gérer les choses qui me faisaient du mal. Je n’avais personne à qui me confier… dans le ghetto, personne ne veut entendre ça. Parler de ses problèmes, c’est perçu comme un signe de faiblesse alors que c’est la chose la plus courageuse que l’on puisse faire", avait-il confié en novembre 2020.

Mais rien n'aura réussi à entacher son statut d'icône, en témoigne la mobilisation du public et du milieu artistique après son hospitalisation, et les pleurs ce vendredi après l'annonce de son décès.

Plus de Aucun nom

Les plus lus

Notre Selection