Les Daft Punk, c’est fini

Daft Punk, c'est fini?
Daft Punk, c'est fini?
Teaser

Le groupe mythique vient de publier une vidéo sur sa chaîne YouTube, titrée 'Épilogue' avec la date '1993 - 2021', pour annoncer sa séparation.

On s’attendait à ce qu’ils débarquent en guest pour le Superbowl, ou à ce qu’un album arrive dans les prochains mois, mais certainement pas à ce que le duo français le plus populaire du monde n’annonce la fin de leur aventure commune. Et pourtant, c’est ce qu’ils semblent faire, puisque le groupe actif depuis 1993 et fondé par Thomas Bangalter et Guy-Manuel de Homem-Christo vient de publier une vidéo sur YouTube dans laquelle on peut voir les deux hommes casqués marcher dans le désert jusqu’à ce qu’une bombe explose.

On entend ensuite le remix d'un extrait du morceau Touch qui figurait sur l’album "Random Access Memories", puis apparaît  la date '1993 - 2021'. La scène est un extrait de leur long-métrage de science fiction “Electroma” sorti en 2006.

Pour l’instant, aucune certitude qu’un dernier album ne soit en préparation, mais ce serait un beau cadeau d’adieu pour tous les fans du groupe. L’occasion de se réécouter leurs plus gros succès, après 28 ans de carrière, en commençant par la sortie de l’album "Homework" en 1997 avec de gros classiques comme Around The World ou encore Da Funk. Mais c’est vraiment leur deuxième album, "Discovery", sorti en 2001, qui assoit leur statut de stars à l’aura internationale avec des morceaux comme Harder, Better, Faster, Stronger ou encore One More Time. Sans parler des titres Get Lucky avec Pharrell Williamssur "Homework" ou encore la B.O. du film Tron.

Cette annonce de séparation ne met un point final à la carrière de Thomas Bangalter ou de Guy-Manuel de Homem-Christo, les deux hommes vont très certainement continuer à travailler dans la musique, mais chacun de leur côté. Une chose est sûre : c'est une immense page qui se tourne pour l'électro. Et pour la pop, plus globalement. Avec en tête, des souvenirs de leurs tournées magistrales et de l'ambiance qui y régnait. One more time.

Plus de Aucun nom

Notre Selection