Ce qui se cache derrière la "fête des célibataires", la plus grosse opération shopping au monde

Des milliards de ventes sont effectuées chaque année le 11 novembre - BELGA
Des milliards de ventes sont effectuées chaque année le 11 novembre - BELGA
Teaser

Le mois de novembre est décidément celui des journées promotions. Et il y en a une qui bat tous les records. Plus fort que le Black Friday et le Cyber Monday, voici « le Singles' Day ».

Le 11 novembre, l'Occident célèbre la fin de la Première Guerre mondiale. La Chine, elle, célèbre les célibataires, à coup d'hyperconsumérisme et de dépenses folles. À l'origine, cette sorte d'anti-Saint-Valentin aurait été créée dans les années 90 par quatre étudiants de la ville de Nankin, désireux de commémorer le fait de ne pas avoir de partenaire. La date choisie, le onzième jour du mois de novembre en raison de la succession des 1, serait consacrée à un jour de fête où les célibataires pourraient profiter de multiples activités. Certains iraient au restaurant en prenant soin de chacun payer sa part en signe d'indépendance, tandis que d'autres tenteraient de rompre ce célibat en se rendant à un speed-dating géant. Mais, d'une soirée étudiante dans un dortoir, cette journée est devenue progressivement le plus gros événement commercial mondial du web.

Jackpot

Pour comprendre cette métamorphose, il faut se tourner vers le géant Alibaba. En 2009, alors que le monde peine à se relever de la crise financière, l'entreprise de commerce en ligne décide de s'approprier cette journée des célibataires pour lancer une campagne de promotion agressive et sortir de la récession. Jackpot. En misant sur les cœurs solitaires, le rival d'Amazon a créé un rendez-vous incontournable qui rapporte gros, perçu désormais comme le baromètre de l'économie chinoise.

singles' day en Chine

498,2 milliards de yuans de chiffres d'affaires cette année, soit plus de 62 milliards d'euros - BELGA

Comme à chaque édition, le « Double 11 » génère de nouveaux records de ventes, et cette année l'épidémie de coronavirus n'a pas changé la donne: 62 milliards d'euros de ventes de marchandises ont été enregistrées sur les différentes plateformes du géant chinois, alors que ce « Singles' Day » était exceptionnellement élargi à quatre jours. L'an dernier, alors qu'il fallait attendre le 12e coup de minuit le 11 novembre pour commencer à engranger les rabais, l'entreprise avait fait état d'un chiffre d'affaires de 34,74 milliards d'euros en 24 heures. Plus impressionnant encore, le premier milliard avait même été atteint à 68 secondes.

Cette frénésie d'achats dépasse ainsi en valeur celle du Black Friday et du Cyber Monday, le vendredi et le lundi qui suivent la fête de Thanksgiving fin novembre aux États-Unis.

Les dérives de la surconsommation

Chaque année, des millions de consommateurs se ruent sur leur ordinateur ou leur téléphone portable dans l'espoir de bénéficier d'alléchantes remises sur toute une gamme de produits, de l'électronique au prêt-à-porter, en passant par les chaussures ou l'ameublement. Lors de cette édition 2020, pandémie oblige, les produits d'entretien et paramédicaux ont également eu un succès certain.

Pour booster les ventes, Alibaba a fait de cet événement un véritable show, avec des concerts et des performances, affichant le montant des ventes en temps réel. Soit le téléthon de la surconsommation. Mais avec plus de deux milliards de commandes, ce « Double 11 » est également un enfer pour l'environnement et les livreurs payés au lance-pierre, qui ne comptent plus leurs heures pour acheminer ces colis à temps.

dans un centre de tri pour la livraison des achats lors du singles' day

- BELGA

Et chez nous?

Face à un tel succès, le marché mondial a désormais les yeux rivés sur cette fête des célibataires. Après avoir été imitée par l'ensemble de ses concurrents chinois comme JD.com et Pinduoduo, l'initiative s'est exportée au-delà de l'Empire du Milieu. Elle se fait peu à peu une place chez nous, sans pour autant déchaîner les passions. La raison de cette discrétion est simple. Probablement que le 11 novembre associé à l'Armistice est difficilement compatible avec cette hystérie marchande.

Sur le même sujet

Plus de Actu

Notre Selection