Sur la route de Calamity Jane

Calamity
Calamity
Teaser

La légende féminine de l’Ouest renaît en version animée et engagée.
Une réussite.

Rémi Chayé aime particulièrement les héroïnes. En 2015 déjà, il chamboulait avec Tout en haut du monde, récit épique d’une jeune aristocrate russe en expédition sur la banquise. Il dresse ici, à nouveau en aplats de couleurs, le portrait d’une icône populaire américaine, l’alter ego féminin de Jesse James ou Buffalo Bill à l’époque des pionniers, sous l’angle de l’enfance de celle qui forgea sa propre légende. Cheminant vers l’Ouest en convoi au milieu du XIXe siècle, la jeune Martha Jane élève seule ses frères et sœurs, monte à cheval, manie le lasso et se confronte au rejet de sa communauté où les filles sont priées de porter les jupes et songer seulement à trouver qui marier.

Le film retrace son initiation au prisme du genre, bravant exclusion, solitude et animaux sauvages à coups de travestissement (en garçon tout est plus facile) et de coups de tête qui lui vaudront le surnom de “Calamité”. Rémi Chayé mêle habilement conquête de l’Ouest et conquête de soi dans des décors somptueux qui rappellent les westerns de John Ford. Cristal d’or au festival d’Annecy.

Plus de Aucun nom

Notre Selection