Le report de «Kaamelott» va-t-il créer un «effet domino»?

@BelgaImage
@BelgaImage
Teaser

Alexandre Astier a décalé la sortie de son film à cause du couvre-feu, suivi par «L’Origine du Monde» de Laurent Lafitte. La Fédération nationale des cinémas français redoute déjà un «effet domino» même si le ciel n’est pas entièrement sombre.

La sortie en salles de la comédie «Kaamelott - Premier volet» a été reportée sine die et celle de «L'Origine du monde», comédie de Laurent Lafitte, a été décalée en février 2021 en raison des nouvelles restrictions sanitaires.

En mai, la sortie de «Kaamelott - Premier volet» --une adaptation d'une série culte de M6-- initialement prévue fin juillet, avait déjà été repoussée une première fois, au 25 novembre. Cette fois, le distributeur SND n'annonce pas de date.

«Au vu de l'évolution de la situation sanitaire et des nouvelles mesures gouvernementales, la sortie du film "Kaamelott - Premier volet" réalisé par Alexandre Astier est reportée. Alexandre Astier et SND restent résolus à présenter ce film au public, dans les meilleures conditions, dans les salles de cinéma», a écrit le distributeur sur Twitter.

La casse est limitée… pour l’instant

«L’Origine Du Monde», la comédie de Laurent Lafitte qui devait sortir le 4 novembre 2020, a pour sa part décalé sa sortie au 10 février, ont annoncé dans un communiqué Studiocanal et Trésor Films. «Les conditions d’exploitation liées aux mesures sanitaires, et le couvre-feu imposé dans 9 métropoles empêcheront le film d’être vu dans de bonnes conditions par tous», ont-il indiqué. «Studiocanal et Trésor Films regrettent que les demandes de dérogations au-delà de 21h pour les théâtres et les cinémas aient été refusées, et se voient contraints de prendre cette décision, d’autant que la sortie initialement prévue avait lieu après les vacances de la Toussaint».

En revanche, Warner Bros France a avancé d'une semaine, au 21 octobre, la sortie de «Miss» de Ruben Alves. «Rendez-vous dans les salles de cinéma dès mercredi pour découvrir l'histoire bouleversante d'Alex, qui a un rêve: devenir Miss France!», a écrit le distributeur sur Twitter. Mercredi, à la date prévue, sort également «Adieu les cons» d'Albert Dupontel. «La question n'est plus tellement de savoir si les gens vont vouloir voir le film, mais s'ils vont le pouvoir. Et c'est grave», disait le réalisateur à Première jeudi.

Sur le même sujet

Plus de Cinéma

Notre Selection