Présidentielles US : Kanye West y croit encore

Kanye West vise toujours le Bureau Oval.
Kanye West vise toujours le Bureau Oval.
Teaser

À trois semaines seulement des élections, le rappeur vient de lancer son site de campagne ainsi qu’un clip promotionnel. Pourtant, suite à son organisation plutôt chaotique, il n’est éligible que dans 12 états.

Alors que les Américains, et le reste du monde, ont les yeux rivés sur Joe Biden et Donald Trump, une poignée d’autres candidats indépendants sont toujours en lice pour devenir le prochain président des Etats-Unis.

Parmi ceux-ci, Kanye West. Le rappeur avait annoncé sa candidature en juillet, à 5 mois seulement des élections. Ce mardi, à 3 semaine du grand jour, il vient de dévoiler son site de campagne, Kanye2020.country. On y découvre un clip promotionnel dans lequel l’artiste apparaît en gros plan, devant un drapeau américain noir et blanc. 

« L’Amérique. Quel est le destin de l’Amérique ? », demande-t-il. « Quel est le mieux pour notre nation, notre peuple ? Qu’est ce qui juste, la vraie justice ? Nous devons penser à toutes ces choses tous ensembles. Pour contempler notre futur, pour être à la hauteur de notre rêve, nous devons avoir une vision. »

Il y dévoile les priorités de son potentiel mandat : plus de place pour la foi, la religion et la prière, plus de solidarité et la famille comme pierre angulaire du pays.

« Les familles sont les fondations de la société, de la nation. En nous tournant vers la foi, nous deviendrons le pays, les personnes que Dieu nous destinait à être. »

Un clip très léché avec de belles images, pour un discours plutôt étonnant pour celui qui a souvent été décrié comme extrêmement egocentrique, mais très en phase avec son nouvel amour pour la religion catholique. En effet, depuis deux ans environ, Dieu est au centre de beaucoup de ses déclarations publiques ainsi que le thème de ses dernières productions musicales. Kanye West a même lancé en 2019 les Sunday Services, de grands événements entre messe et concert de gospel, qu’il a organisé à différents endroits aux Etats-Unis. 

Des idées étonnantes

Sur le site Kanye 2020, on retrouve également un programme en 10 points, chacun agrémenté d’un passage de la Bible sur le même thème. On y retrouve : 

  • donner plus de place à la religion,
  • relancer l’économie et réduire les dettes locatives ainsi que les prêts étudiants,
  • restructurer l’éducation afin d’y amener plus d’égalité,
  • maintenir une défense forte sans se lancer dans des guerres inutiles
  • réformer la justice pour la rendre plus équitable
  • réformer la police et supprimer les sentences ridicules pour les délits mineurs
  • prendre soin de l’environnement,
  • penser d’abord aux Américains dans les relations internationales
  • soutenir les groupes religieux dans leur actions locales
  • s’inspirer de la créativité et des arts dans l’innovation et le développement.

Un programme plutôt surprenant. Le rappeur de Chicago a plutôt tendance à s’exprimer spontanément, quitte à dire n’importe quoi, même, surtout dirons certains, lorsqu’il s’agit de parler de politique. On se souviendra notamment de son très étrange meeting de juillet

Les thèmes de sa campagne sont donc plus cohérents et réfléchis qu’on aurait pu l’imaginer. Bien entendu, il ne s’agit là que de grands principes, et non pas de propositions concrètes. On en attend toujours.

Le site propose également d’acheter le merchandising de sa campagne à des prix plutôt élevés (60$ la casquette, 160$ pour un pull à capuche uni), mais aussi de faire un don à la campagne, de 20$ à 2.800$.

La Maison Blanche inaccessible

Des dons qui seraient sûrement bien utiles à Kanye West, qui n’a récolté que 6,771 millions de dollars pour sa campagne, dont 6,760 millions sur fonds propres… 

En effet, si son clip et son site de campagne semblent plutôt sérieux, les précédents mois de sa campagne ont été plus que chaotiques. Le rappeur n’a pas rempli les conditions pour apparaitre sur les bulletins de vote de 38 états, dont 30 uniquement parce qu’il a laissé passer la date limite…

Les Américains ne pourront le choisir comme futur président que dans 12 états donc : Arkansas, Colorado, Idaho, Iowa, Kentucky, Louisiane, Minnesota, Mississippi, Oklahoma, Tennessee, Utah et Vermont.  

Mathématiquement, il est donc impossible pour lui de remporter cette élection. Tout ce qu’il peut réussir à faire, c’est prendre des voix qui seraient revenues à l’un ou l’autre des candidats principaux. 

La plupart des états où il est éligible sont des bastions républicains, donc sa présence ne devrait pas faire énormément de vagues. Par contre, le Colorado et le Minnesota sont ce qu’on appelle des « Swing States », des Etats qui peuvent potentiellement pencher d’un côté ou de l’autre. Les voix qu’il y remporterait pourraient nuire à Trump ou Biden, même si selon les sondages, il n'en emporterait que très peu.

Seulement 2% de la communauté noire américaine a déclaré qu’elle voterait pour lui, alors qu’il s’agit très clairement de sa cible principale. 
 

Plus de Actu

Les plus lus

Notre Selection