Pourquoi les voyages en zone rouge ne sont plus interdits

L'été est fini, l'interdiction des zones rouges aussi. - Unsplash
L'été est fini, l'interdiction des zones rouges aussi. - Unsplash
Teaser

Dès le 25 septembre, il ne sera plus interdit, mais strictement déconseillé de se rendre dans les zones rouges, a annoncé lundi soir le ministre des Affaires étrangères, Philippe Goffin.

L'été est fini, l'interdiction des zones rouges aussi. Lundi soir, le ministre des Affaires étrangères Philippe Goffin a annoncé qu'à partir du 25 septembre voyager dans ces zones sera désormais strictement déconseillé. La nouvelle peut surprendre, à l'heure où cette liste ne cesse de s'allonger.

Vers une coordination en Europe?

Pour le diplomate, « cette décision du gouvernement s'inscrit dans sa volonté d'une plus grande coordination européenne », a-t-il justifié dans un communiqué. La Belgique était jusqu'ici le seul pays européen à interdire, et non à déconseiller les voyages vers des zones rouges. « Au niveau européen, sous l'impulsion notamment de la Belgique, des travaux sont menés depuis plusieurs semaines en vue d'élaborer un système coordonné d'avis de voyages », a expliqué le ministre. Résultat: même s'il « reste encore beaucoup à faire », reconnaît-il, l'adaptation des conseils de voyage belges constitue déjà « un pas important vers une véritable coordination ».

Faut-il encore se mettre en quarantaine?

Sans sanctions, Philippe Goffin compte désormais sur la responsabilité individuelle, le Belge étant conscient aujourd'hui des risques qu'il prend, pour lui-même et pour ses proches. L'abandon de l'interdiction au profit d'un avis déconseillé ne change toutefois pas les règles qui doivent être suivies au retour d'une zone rouge, a-t-il précisé ce matin sur BEL RTL. Les voyageurs devront toujours se mettre en quarantaine pendant 14 jours et se soumettre à un test de dépistage.

Philippe Goffin

Philippe Goffin © BELGA PHOTO JOHN THYS

Quelles sont les zones concernées?

Pour le moment, les zones rouges concernent Andorre, le Danemark, la Finlande, la Hongrie, Monaco, la Roumanie ainsi que l'Espagne, à l'exception des îles de Tenerife, La Gomera, La Palma et El Hierro. Aux Pays-Bas, Amsterdam et la Haye sont également classées en rouge puisqu'elles se situent respectivement en Hollande-du-Nord et Hollande-du-Sud. Vienne, en Autriche, l'Angleterre du Nord-Ouest et les cantons du Vaud et de Fribourg en Suisse sont également à éviter, tout comme plusieurs régions croates et tchèques.

En France, sont concernées: Ville de Paris ; Départements de l’Ain, Alpes-Maritimes, Aveyron, Bouches-du-Rhône, Corse-du-Sud, Côte-d’Or, l’Essonne, Gard, Gers, la Guadeloupe, la Guyane française, la Gironde, la Haute-Corse, la Haute-Garonne, des Hauts-de-Seine, l'Hérault, Ille-et-Vilaine, Indre-et-Loire, Isère, Loire, Loiret, Maine-et-Loire, la Martinique, Mayotte, Nord, Pas-de-Calais, Puy-de-Dôme, Pyrénées-Atlantiques, Pyrénées-Orientales, la Réunion, Rhône, Sarthe, Seine-et-Marne, Seine-Maritime, Seine-Saint-Denis, Tarn-et-Garonne, Val-d’Oise, Val-de-Marne, Var, Vaucluse, Vienne, Yvelines.

Ces conseils de voyage sont toutefois susceptibles de changer, puisque le SPF Affaires étrangères les mettra à jour ce mercredi 23 septembre.

Sur le même sujet

Plus de Actu

Les plus lus

Notre Selection