Emmy Awards 2020 : la télévision américaine célébrée par vidéoconférence

Jimmy Kimmel était tout seul dans la salle. ©AFP
Jimmy Kimmel était tout seul dans la salle. ©AFP
Teaser

Les grands gagnants de cette cérémonie confinée sont HBO, avec les séries Succession et Watchmen, mais aussi Schitt’s Creek, une sitcom canadienne inconnue chez nous, qui a tout raflé dans la section Comédie.

6 mois après le début de la crise, les habitudes ont changé. S’il y a quelque mois encore, on préférait annuler tout événement ou fête qui aurait difficilement respecté les mesures de sécurité, aujourd’hui, on préfère les organiser différemment.

On l’a vu avec la Mostra de Venise récemment, et ce fut encore le cas ce dimanche soir avec la remise des Emmy Awards aux Etats-Unis, « les Oscars de la Télévision » comme on les appelle parfois.

Contrairement à d’autres cérémonies, ici, les programmes sont divisés en deux catégories « Drama », pour les séries plus sérieuses, et « Comedy », pour les plus légères. Une distinction qui perd de plus en plus son sens de nos jours puisque beaucoup d’œuvres jouent sur les deux tableaux.

Si on parle régulièrement de la présence toujours plus importante des plateformes de streaming dans les cérémonies de récompense, c’est pourtant la chaine payante HBO, qui a aussi son service de vidéo à la demande, qui est la grande gagnante cette année.

Côté côté Drama, c’est donc HBO qui l’emporte avec Succession, une série de Jesse Armstrong sur une immense multinationale, Waystar Royco, gérée par la famille Roy, dans laquelle frères et sœur font tout pour s’attirer les faveurs de leur CEO de père, qui ne devrait plus faire long feu à la tête de l’entreprise.

Elle remporte 6 statuettes cette année : Meilleure série, meilleure réalisation, meilleure écriture,  meilleur casting, et meilleur montage. Jeremy Strong remporte, lui, « meilleur acteur dans un rôle principal » pour son interprétation de Kendall Roy, le fils aux dents longues. Cherry Jones a décroché quant à elle la récompense pour « Meilleure actrice invitée ».

Pour les autres grandes récompenses catégorie Drama, Zendaya a été élue meilleure actrice pour son rôle de Rue, ex-toxicomane, dans Euphoria, également sur HBO. Elle est d'ailleurs la plus jeune à avoir jamais gagné ce trophée. Très musicale et esthétique, cette série sur les adolescents américains et leurs problèmes d’aujourd’hui est également repartie avec le prix de la Meilleure musique originale, pour le titre « All for us » de Labrinth. 

Les statuettes pour les seconds rôles ont été décernées à Billy Crudup, pour son rôle dans The Morning Show, série Apple TV sur les coulisses d’une matinale télé ainsi qu’à Julia Garner, qui joue Ruth Langmore, membre d’une famille de criminels, dans Ozark, sur Netflix.

Carton pour les super-héros

HBO a également remporté pas mal de trophées dans la section Mini-séries, où Comedy et Drama ne sont pas séparés, avec la série Watchmen, à la fois suite et réinterprétation télévisée de la célèbre bande dessinée américaine, déjà adaptée au cinéma.

Elle s’est distinguée dans les catégories Meilleure mini-série, Meilleur scénario, Meilleur casting,  Meilleur actrice pour Regina King, dont c'est la 4e statuette, et Meilleur acteur dans un second-rôle pour Yahya Abdul-Mateen II ainsi que dans diverses autres catégories techniques : Meilleur montage, Meilleure image, Meilleur mixage sonore, Meilleur montage sonore, Meilleurs costumes fantastiques et Meilleure bande originale.

L’Emmy du Meilleur acteur dans une mini-série ou un téléfilm a été décerné à Mark Ruffalo, pour I Know This Much Is True, sur HBO encore une fois alors qu'Uzo Aduba remporte « Meilleure actrice dans un second-rôle », dans Ms. America, sur la chaine FX.

Côté Comedy, alors qu’elle faisait face à des poids lourds et d’autres chouchous des critiques, la série canadienne Schitt’s Creek a tout remporté : Meilleure série, Meilleur réalisation, meilleur scénario, mais aussi les 4 récompenses d’interprétation, masculines et féminin, dans les premiers et seconds rôles. Une première !

Inconnue chez nous, cette sitcom raconte la toute nouvelle vie d’une famille très aisée qui perd tout ce qu’elle a et se retrouve avec sa dernière possession : une petite ville achetée pour rire 30 ans plus tôt, qui donne son nom à la série.

A noter également que, sans surprise, The Last Dance, l’immense, dans tous les sens du terme, documentaire sur Michael Jordan et les Chicago Bulls, remporte l’Emmy du Meilleur Documentaire.

Chacun chez soi

Cette année, les Emmy’s devaient avoir lieu à Los Angeles, au Microsoft Theatre ce 20 septembre, mais à la fin du mois de juillet, alors que les nominations venaient d’être dévoilées, les producteurs de la cérémonie ont annoncé que la cérémonie serait virtuelle.

Ce dimanche, acteurs, scénaristes et producteurs étaient donc installés chez eux, devant une caméra. Il y en avait en pyjamas, en habits décontractés ou en tenue de gala. Certains avaient même organisé une petite soirée pour l’équipe de leur série, où la distanciation sociale était de mise, comme les acteurs de Schitt’s Creek ou de Little Fires Everywhere.

Seul, le présentateur Jimmy Kimmel était en plateau pour animer, faire un monologue d’introduction entrecoupé de faux rires et de plans d’anciennes cérémonies ou encore faire les transitions entre les catégories. Parmi les remettants, certains avaient enregistrés des petits sketchs, d’autres étaient en direct, et parfois même sur scène.

La production avait même mis le paquet pour que les nominés des catégories les plus importantes reçoivent un Emmy en direct. Chez certains acteurs, des remettants en combinaison anti-radiations attendaient à côté de la maison. D’autres ont reçu des boites surprise, qui ne s’ouvraient qu’en cas de victoire.

Sur le même sujet

Plus de Aucun nom

Les plus lus

Notre Selection