The Social Dilemma: Comment les réseaux sociaux détruisent notre société

The Social Dilemma, sur Netflix depuis le 9 septembre.
The Social Dilemma, sur Netflix depuis le 9 septembre.
Teaser

Entre la nomophobie et les fake news, le docudrame de Netflix The Social Dilemma explore l'impact dangereux des réseaux sociaux, avec les experts qui ont contribué à leur toute-puissance.

« Quel est le problème avec les réseaux sociaux? » La question est posée dès l'ouverture du documentaire aux différents intervenants. Parmi eux, des anciens de Facebook, Twitter, Instagram, Google, YouTube, Pinterest, mais aussi des experts en psychologie, droit ou encore en intelligence artificielle. La première réaction est un lourd silence. « Difficile d'en pointer un précisément, il y a de nombreux problèmes », justifie Justin Rosenstein, co-créateur du fameux bouton « like » de Facebook. Ces problèmes ne sont pas nouveaux. Quiconque a déjà perdu du temps en scrollant inutilement en connaît quelques-uns. Pendant une heure et demie, The Social Dilemma va les passer au crible: l'utilisation de nos données personnelles et la menace à la vie privée, l'addiction aux réseaux sociaux et leur impact désastreux sur notre santé mentale ou encore leur rôle dans la diffusion des théories complotistes et des discours haineux.

« Vous êtes le produit »

Cette analyse des médias sociaux n'a rien d'une révélation, mais c'est « la plus lucide, succincte et profondément terrifiante jamais créée » selon IndieWire. Réalisé par Jeff Orlowski, le film insiste surtout une caractéristique commune et essentielle aux plateformes: la manipulation de nos comportements à des fins financières. « Si vous ne payez pas pour le produit, vous êtes le produit », rappelle Tristan Harris, ancien éthicien du design chez Google qui a co-fondé le Center for Humane Technology, une organisation qui cherche à sensibiliser la population sur cette dépendance intentionnelle. Car ce système machiavélique et pervers n'est pas un bug, mais une fonctionnalité volontaire pour davantage attirer notre attention, vendue aux annonceurs. Pour Jaron Lanier, l'un des pionniers de la réalité virtuelle, cette vision est un peu simpliste. « C'est le changement progressif, léger et imperceptible dans notre comportement et dans notre point de vue qui est le produit », reformule l'auteur du livre Dix raisons de supprimer immédiatement vos comptes de réseaux sociaux.

Suicide et fake news

La série de problèmes énumérés dans The Social Dilemma découle de cette manipulation  face à laquelle le monde semble impuissant. Ces plateformes ont été conçues de façon à être aussi addictives que possible. Et les jeunes adolescentes en sont les premières victimes. Alors qu'il était très faible jusque dans les années 2000, le taux de suicides chez les filles de 10 à 14 ans a augmenté de 151%, et de 70% chez les 15 à 19 ans. À cause des réseaux sociaux, la génération Z est plus déprimée, plus angoissée et, paradoxalement, plus seule.

Outre une partie documentaire avec les initiés de la Silicon Valley, le film présente une partie fictionnelle, illustrant ces dégâts sur une famille américaine ordinaire. Le tableau est quelque peu prévisible: la plus jeune est complètement addict, les parents critiquent, mais peinent à donner le bon exemple, le fils, lui aussi ensorcelé, tombe facilement dans les fake news et les théories conspirationnistes, à cause des recommandations personnalisées de YouTube ou Facebook.

Our Social Dilemma

Les algorithmes sont la raison pour laquelle la société d'aujourd'hui est si polarisée. Pour nous garder le plus longtemps possible, ceux-ci vont nous proposer des contenus qui vont valider notre point de vue. De ce fait, chacun intègre progressivement l'idée fausse que tout le monde est sur la même longueur d'onde. « Chaque personne s'informe avec des faits différents, explique Rashida Richardson, professeure à la NYU School of Law. Lorsque ce phénomène se produit à grande échelle, il devient impossible de prendre en compte, voire de lire une information qui n'est pas en accord avec votre vision du monde. Ça veut dire qu’on n'est désormais plus des individus objectifs. » Sur Twitter, les fausses informations se répandent six fois plus vite que les vraies, explique Tristan Harris. Les vidéos où l'on affirme que la Terre est plate ont été recommandées des millions de fois sur YouTube. À quoi le monde ressemble lorsque le mensonge se répand plus rapidement que la vérité?

Depuis plusieurs années, les experts mettent en garde contre cette menace existentielle contre la démocratie. Certains proposent d'interdire ces marchés, au même titre que le trafic d'organes et l'esclavage. D'autres, moins radicaux et plus optimistes, pensent qu'il est encore temps d'éviter cette dystopie et de remettre la technologie sur le droit chemin, en mettant en place une régulation efficace, basée non plus sur le profit mais sur l'humain. Après le visionnage de ce documentaire, vous voudrez vous éloigner de votre portable. Très peu y arriveront.

Sur le même sujet

Plus de Aucun nom

Notre Selection