Soyons givrés

@Adobe
@Adobe
Teaser

Inventé dans les années 70, mais hyper-tendance aujourd’hui, le yaourt glacé est la parfaite alternative à une glace trop lourde ou un dessert trop léger. Tentez l'expérience en suivant les conseils de Candice Kother.
 

Le frozen yogurt, alors appelé frogurt a été inventé en Nouvelle-Angleterre aux États-Unis dans les années 1970 par la société H.P. Food. En 1978, la chaîne de restaurants Brigham’s commercialise sous le nom de Humphreez Yogart le premier yaourt glacé emballé individuellement. Au même moment, Dannon, la filiale américaine du groupe Danone, réplique et crée Danny, un bâtonnet de yaourt glacé à la framboise recouvert de chocolat noir. Le succès n’est pourtant pas au rendez-vous. Trop acide et pas assez loin du yaourt “punition” servi à la place d’un “vrai” dessert. Dans les années 1980, des frozen yogurts plus doux et dans de multiples parfums voient le jour. La mode est lancée, aidée par la vague du snacking allégé. Et les années 2000 renforceront le pouvoir du yaourt glacé sur le marché. Depuis, les enseignes se multiplient en surfant sur la vague de la nourriture saine et du plaisir sans culpabilité. Parallèlement, les marques innovent et proposent de plus en plus de parfums et de toppings: lait de soja, baies de goji, graines de chia, etc.

L’ingrédient star

Le yaourt, aliment déjà consommé huit siècles avant notre ère, est un lait fermenté riche en protéines et en probiotiques. Nature, ferme, velouté, grec, bulgare, etc., le yaourt est apprécié des petits comme des grands, et se glisse en cuisine dans les recettes salées et sucrées. Le yaourt glacé est le dessert idéal pour se régaler sans chichis, tout en profitant des bienfaits nutritionnels du plus frais des produits laitiers. La base du yaourt glacé, c’est du yaourt, idéalement plus velouté ou grec, mélangé avec du sucre. N’hésitez pas à utiliser du yaourt de brebis ou de chèvre, voire du yaourt végétal (coco, amandes, riz, châtaignes, soja, etc.). Le tout est passé en sorbetière ou entreposé au congélateur en mélangeant toutes les heures: une base simplissime qui permet toutes les variations gourmandes. Certains ajoutent aussi de la crème entière légèrement fouettée pour améliorer la texture, d’autres coupent le sucre avec du miel pour obtenir une consistance encore plus crémeuse. Comptez 200 ml de crème et 80 g de sucre par 500 g de yaourt pour un frozen yogurt nature.

Simple et efficace

Du côté des parfums, tout est permis: vanille, zestes d’agrumes, eau de fleur d’oranger, pâte de pistache, salidou, cacao, coco en poudre, lait ou en extrait, thé, yuzu, etc. Pour les toppings, de la compote au granola, en passant par un crumble amandes ou noisettes ou des fruits frais, faites-vous plaisir. Poussez également le vice en osant les marshmallows, les fraises Tagada, les morceaux de pralines, etc. sur vos glaces maison. Par-dessus, versez un coulis de fruits, une sauce caramel ou chocolat, du dulce de leche, du lait concentré sucré, etc. pour obtenir le parfait multicouche du yaourt glacé qui se respecte.

Sans sorbetière?

Si vous n’avez pas de sorbetière pour faire prendre le yaourt, pas de panique. L’alliance yaourt + sucre + fruits surgelés a tout bon. Il suffit d’utiliser des fruits surgelés du commerce (framboises, myrtilles, mangues…) ou des fruits congelés à la maison (bananes, pêches, abricots…) et de les mixer, dans un robot ou un blender, avec du yaourt nature et du sucre (comptez environ 250 g de fruits pour 250 g de yaourt et 80 de sucre). Placez les yaourts au congélateur 30 minutes avant de procéder pour avoir une texture parfaite. Possible également, le yaourt glacé sous forme d’esquimau! Le frozen yogurt bark est une barre
glacée pour laquelle la préparation est versée sur une épaisseur d’environ 1 cm dans un plat couvert de papier cuisson, puis couverte d’ingrédients gourmands: fruits rouges frais, pistaches, amandes, noisettes caramélisées, pépites de chocolat, etc. Après 4 heures au congélateur, il suffit de briser la plaque en éclats et de déguster. Si le yaourt glacé vient d’être fait, placez-le dans une poche à douille et faites une rosace généreuse dans un joli pot. Sympa également, étalez le yaourt glacé et son topping entre deux grands biscuits, du cookie version US au sablé breton au bon goût salé, ou servez une boule de frozen yogurt sur des gaufres belgo-belges, une délicieuse revisite de la chantilly. Un yaourt glacé fait également un milkshake du tonnerre, mixez deux à trois boules de glace dans du lait et des fruits frais, ajoutez quelques glaçons, vous ne ferez plus jamais différemment.

Frozen yoghurt à la française,  Constance et Mathilde Lorenzi, Marabout, 160 p.

@Adobe

Frozen yogurt à la lavande, coulis de mûres et bonbons violette

Pour 4 personnes
Préparation: 20 min Prise: 25 min Repos: 2 h
500 g de yaourt épais I 200 ml de crème fraîche entière I 80 g de sucre I 1 poignée de fleurs de lavande I 1 poignée de mûres 
Pour le coulis: 250 g de mûres + 1 poignée pour la déco + 50 g de sucre semoule 
Pour le topping: 50 g de bonbons à la violette ou des biscuits sablés en morceaux

Faites chauffer la crème avec la lavande, coupez le feu et laissez infuser 2 h. Passez au travers d’un chinois. 
Mélangez le yaourt et le sucre au fouet jusqu’à ce que le sucre soit dissous. Battez la crème froide en chantilly et ajoutez le mélange au yaourt. 
Écrasez quelques mûres à la fourchette et incorporez-les à la préparation. 
Faites turbiner 25 min. Si vous n’avez pas de sorbetière, réalisez la même préparation, mettez-la dans un récipient hermétique et fermez. Laissez la glace prendre pendant 4 heures en la sortant toutes les heures pour la fouetter au batteur électrique.
• Faites le coulis: mixez les mûres avec le sucre. Concassez les biscuits ou les bonbons. Placez la poche et la douille au congélateur pour les refroidir avant le service (si vous en utilisez). 
• Dressez le frozen yogurt à la lavande sur un lit de coulis, remettez du coulis par-dessus, ajoutez les mûres et les bonbons et servez immédiatement.


 

Plus de Tendances

Notre Selection