Covid-19 et fortes chaleurs : il faut adapter les bonnes pratiques

Le masque reste indispensable, même quand il fait chaud.
Le masque reste indispensable, même quand il fait chaud.
Teaser

Les températures extrêmes de ces derniers jours rendent le respect des gestes barrières difficiles. Or ils doivent être renforcés et adaptés car la chaleur, la transpiration et les ventilateurs mécaniques sont les alliés indirects du virus. Les conseils du Dr. Yves Coppieters.
 

Depuis quelques jours et sans doute jusqu’à ce jeudi, nous faisons face à des températures auxquelles les Belges ne sont pas habitués. Des chaleurs qui donnent des envies de plages, de vacances, de liberté… Malheureusement le coronavirus est toujours bel et bien présent dans le pays. Ne l’oublions pas. Localement, il est même en pleine propagation.

Les nombreuses comparaisons faites avec la grippe au début de la crise sanitaire ont laissé penser que le Covid-19 lui aussi était saisonnier. « C’est le cas de certains coronavirus, qui provoquent des infections respiratoires bégnines, explique l’épidémiologiste Yves Coppieters. Ils ne sont pas présents ou sont fortement atténués en été. Mais ce n’est pas le cas du Sars Cov-2 (ndlr : celui de cette année), qui ne semble pas avoir de dynamique saisonnière. Par contre, il semblerait que nous ayons moins de formes cliniques graves en ce moment. Il existe une hypothèse, qui n’est donc pas encore vérifiée, qui dit que la saison, la chaleur, atténuerait sa virulence. »

Malgré ces températures tropicales, la prudence est donc toujours de mise. Il faut notamment faire attention à certains appareils, les meilleurs amis de ceux qui ne supportent pas la chaleur : les ventilateurs. « Les modèles mécaniques, électriques, comme ceux qu’on retrouve dans les maisons de tout le monde, peuvent être dangereux. Ils peuvent propulser des microgouttelettes, qui transportent le virus, jusqu’à 1 mètre, 1 mètre 50. » Il est donc déconseillé de s’en servir dans les lieux publics ou si vous fréquentez des gens qui ne sont pas dans votre bulle sociale. « Des tests ont été effectués dans un restaurant. L’effet mécanique du vent peut transporter les postillons d’une table à l’autre. »

Attention à la déshydratation

Cet été, le plus important est de veiller à bien respecter les gestes barrières, justement parce que cela devient de plus en plus difficile. C’est véritablement la seule recommandation spécifique à la saison. Le port du masque notamment. « Un masque humidifié perd de sa capacité de filtration. Il est donc recommandé d’en changer plus souvent quand vous transpirez. S’il est jetable, il faudra le remplacer dès qu’il est humide et en prendre un propre. Sinon on perd en qualité de protection. »

Il faut également prêter une attention particulière au lavage des mains. « Lorsqu’on transpire, on a souvent le réflexe d’amener ses mains au visage. Il faut donc veiller à ce qu’elles soient désinfectées. La chaleur, si elle n’a pas de lien direct avec l’épidémie, n’aide vraiment à se protéger. Il faut être vigilant. »

En revanche, il n’y a pas de raison de s’inquiéter pour ce qui est des baignades en mer, dans une piscine publique ou privée. « Il ne faut pas avoir peur de l’eau. C’est de la promiscuité dont il faut se méfier. Mêle si en extérieur, le facteur de transmission est moindre, faites surtout attention à la proximité physique avec les autres. »

Enfin, dernier conseil du Dr. Yves Coppieters, lorsqu’il fait chaud comme ces derniers jours, il faut se rappeler que le Covid-19 n’est pas le seul danger. « Le risque de déshydratation est également très important. Ce sont souvent les mêmes personnes qui sont vulnérables au coronavirus et à la déshydratation. Protégeons les personnes plus fragiles également de la chaleur pour ne pas voir arriver un autre pic de mortalité dû aux températures. »

Sur le même sujet

Notre Selection