La vie est un jeu

@Adobe
@Adobe
Teaser

Le lockdown a montré - s’il le fallait encore - l’importance et le bonheur de s’amuser en  famille. Et le déconfinement rappelle le plaisir de se retrouver autour d’une table entre amis. C’est le moment de renouveler sa ludothèque.

Après trois mois à vendre leurs valeurs sûres (le confinement a créé de nouveaux joueurs, qui ont commencé par les classiques), les studios sortent enfin des nouveautés… On note de belles surprises et on revient, également, sur quelques succès du début d’année et de fin 2019 que le virus a fait passer sous les radars. C’est le bon moment aussi de tester les lauréats des “Oscars du jeu”, le Spiel des Jahres 2020 allemand, qui viennent d’être dévoilés.

Avec les tout-petits

 

Roulapik

Roulapik
Le Spiel des Jahres Junior, c’est lui et, on l’avoue, on ne l’a pas vu venir. Vous y incarnez des hérissons qui font la course pour arriver à la maison. À côté du plateau (modulable, pour éviter des parties répétitives), on dispose des jetons ‘friandises’ dotés d’un scratch. On y lance une balle ‘hérisson’, sur laquelle elles s’accrochent (parfois). Cela permet de se déplacer. Pour corser l’affaire, on peut ajouter des cartes ‘contraintes’ (lancer avec le coude sur la table, avec les yeux fermés… ). Il existe aussi une variante coopérative, où les joueurs doivent échapper à un renard. Très rigolo et gros succès auprès des petits. À partir de 4 ans, de 1 à 4 joueurs, 20 minutes, 24,90 € (Gigamic).

Attrape-rêves

Attrape-rêves
Ce jeu plus que mignon a remporté l’As d’or 2020, catégorie enfants, à Cannes. La qualité de ses illustrations a certainement pesé dans la décision du jury… Mais ce n’est pas son seul atout. On note son caractère évolutif. À 3 ans, on commence par la version coopérative, où tous les participants s’associent pour vaincre les mauvais rêves. Dès 4-5 ans, on passe à la compétition et le jeu intègre la rapidité dans ses mécanismes (et les mômes sont redoutables). Le principe est simplissime. Il s’agit de choisir des cartes ‘doudous’ de taille suffisante pour couvrir le dessin d’un méchant cauchemar. Si la variante collective s’est révélée un peu légère pour les adultes, le fun est venu dès que l’on a commencé à s’arracher les cartes! À partir de 3 ans, de 2 à 4 joueurs, 15 minutes, 18,90 € (Space Cowboys). 

Mollo l'escargot

Mollo l’escargot
Pour gagner, il faut être le dernier! Voilà une idée qu’elle est bonne! Chaque joueur commande en effet un escargot, engagé dans une course. Des cartes, en main, déterminent des actions (avancer jusqu’à un légume, pousser un autre vers l’avant, faire une pause…). Le but est de traîner le plus possible. Le plateau de jeu change au fil des parties, ce qui évite la lassitude du jeu de l’oie. Le hasard, pimenté d’un peu de stratégie, permet aux enfants, même très petits, de triompher de leurs parents. Et amuse aussi les grands. De 4 à 7 ans, de 2 à 4 joueurs, 20 minutes, 19,90 € (Gigamic).

En famille

Pictures

Pictures
Après Just One, c’est à nouveau un jeu d’ambiance qui remporte le Spiel des Jahres. On avoue, on mentionne Pictures principalement parce qu’il a reçu le prix… Sinon il s’agit d’un énième partygame qui demande de faire deviner un concept à d’autres joueurs. Ici, on reçoit une carte illustrée - pas très jolie -, ainsi qu’un matériel donné (deux lacets, des cubes de couleurs, des blocs de bois de différentes formes, des pierres et des bâtons). La mission est de reconstituer son image, pour que les autres la retrouvent parmi d’autres. L’originalité tient au fait que le matériel tourne au fil des manches (on démarre avec les cubes, puis les lacets, etc.) et que la créativité graphique intervient. Les parties se sont révélées amusantes, surprenantes. Mais l’on ne ressortira pas 15 fois la boîte (qui nous a semblé très vide, pour ses 40 €). À partir de 8 ans (en théorie parce qu’en simplifiant les règles, il est accessible dès 5 ans), de 3 à 5 joueurs, 30 minutes, 39,95 € (PD Verlag). 

Défis nature

Défis Nature Escape
Une nouvelle formule pour les accros à Défi Nature (et ils sont nombreux). En plus de son classique jeu didactique (dont la boîte comporte un exemplaire), Bioviva surfe ici sur la tendance des jeux d’observation et d’enquête, avec des casse-tête et des énigmes ni trop simples, ni trop difficiles. En route, d’abord vers l’Australie pour identifier un animal doué pour la survie, puis vers l’Afrique, pour découvrir qui a volé le dossier d’un animal. Évidemment, une fois les investigations réussies, il ne reste plus que le jeu de cartes, mais on a apprécié l’expérience. Dès 7 ans, de 1 à 3 joueurs, durée variable, 13,95 € (Bioviva). 

Skyjo

Skyjo - Skyjo Action
Sorti de nulle part, ce petit jeu de cartes a été la surprise du monde ludique et ne cesse de convertir de nouveaux adeptes. Le principe de base? Récolter, échanger des cartes (numérotées de -2 à 10) pour gagner le moins de points possible. Il s’explique en 1 minute chrono et se révèle plus stratégique et addictif qu’il n’y paraît. On lui a reproché un manque d’interaction, relatif, entre les joueurs. Skyjo Action, la nouvelle version qui vient de sortir, corrige ce défaut en ajoutant des cartes donnant l’opportunité d’aller voir le jeu de ses adversaires. À partir de 8 ans (mais jouable un peu plus tôt), de 2 à 8 joueurs, 30 minutes, 16 € (Magilan)

Entre amis

L'île aux chats

L’île des chats
D’entrée de jeu, L’île des chats multiplie les atouts. Son thème, d’abord, qui nous invite à sauver des chats de méchants pirates en les embarquant dans notre bateau. Son esthétique, ensuite, très réussie. Son humour, aussi, puisqu’on nous propose, avant de commencer à jouer, d’installer notre propre chat dans la boîte vide. Enfin on signale sa polyvalence. À la base, pour 2 à 4 joueurs, il s’adresse à un public plutôt aguerri. Pourtant, l’éditeur y a ajouté une formule plus simple, familiale, ainsi qu’une version solo. Ce jeu qui combine gestion, Tetris, objectifs, récoltes reste très fluide et très simplement expliqué. Un bon futur classique sérieux qui réveille les engrenages du cerveau. À partir de 8 ans (6 ans pour la version familiale), de 1 à 4 joueurs, 60 minutes, 50 € (Lucky Duck Games).

Ticket to ride Amsterdam

Ticket to ride Amsterdam
Après New York et Londres, une nouvelle édition rapide des célèbres Aventuriers du rail. Et ça roule toujours aussi bien (avec les plus jeunes, c’est même préférable à la boîte de base)! Il s’agit ici de prendre le contrôle des routes commerciales de la ville, en plein Âge d’or hollandais. On construit un réseau de transport en remplissant des objectifs secrets. Et - nouveauté - on gagne des points par les marchandises que l’on véhicule. Chaudement recommandé si vous n’avez pas les deux précédentes. À partir de 8 ans, de 2 à 4 joueurs, 15 minutes, 20 € (Days of Wonder). 

Machi Koro

Machi Koro Legacy
Attendue depuis 8 mois, voici enfin la version Legacy de Minivilles (nouvellement baptisé Machi Koro)! Legacy, c’est quoi? Cela désigne un style de jeu dont le principe est de proposer un scénario et des règles qui évoluent au fil d’un nombre restreint de parties. Ici, il s’agit de construire des bâtiments sur une île. Au fur et à mesure, on ouvre des compartiments secrets de la boîte pour révéler de nouveaux pions, cartes, inventions. Compétitif, il ne pénalise pas les perdants au fil de l’histoire. Et surtout, lorsque l’aventure est achevée, on peut toujours jouer (alors qu’en général, dans les Legacy, c’est fini). On garde simplement la dernière version des règles… Une saga à partager entre amis, toujours les mêmes, pour créer des souvenirs. À partir de 10 ans, de 2 à 4 joueurs, 30 minutes, 44,50 € (Pandasaurus Games). 

Les dents de la mer

Les dents de la mer
Rarement, on a vu un thème aussi bien respecté. Ici, les joueurs sont immergés dans le film de Spielberg, avec ses illustrations, ses événements et ses répliques cultes. Il en a même conservé la structure narrative, puisque les parties se jouent en deux phases, sur la plage puis en chasse, sur le bateau. Asymétrique, il dresse les participants les uns contre les autres, puisque l’on interprète soit le grand requin blanc, soit Brody, Hooper et Quint. Les fans adorent. Les autres apprécient, soulignent un côté très accessible malgré une vraie complexité. Les rageux reprochent un manque de “rejouabilité” (on ne ressort pas la boîte chaque semaine).
À partir de 12 ans, de 2 à 4 joueurs, 60 minutes, 50 € (Ravensburger).

Classiques avec un twist

Ajouter une licence à un jeu, c’est parfois gadget, comme chez Monopoly… Mais pas toujours. Ainsi les deux blockbusters de l’été, le très geek Small World of Warcraft et le très super-héros Splendor Marvel ont bien mis à profit leur thème, pour y ajouter quelques règles et surtout le plaisir de la référence. À s’offrir, si vous n’avez pas l’original (sinon c’est redondant). Small World of Warcraft, à partir de 8 ans, de 2 à 5 joueurs, 60 minutes, 55 € (Days of Wonder).  Splendor Marvel, à partir de 10 ans, de 2 à 4 joueurs, 30 minutes, 35 € (Space Cowboys). 

Plus de Tendances

Notre Selection