L’esprit de famille

@Adobe
@Adobe
Teaser

L’importance des moments passés avec ses proches a pris une nouvelle dimension ces derniers mois. Voici une sélection de lieux qui favorisent la détente et la reconnexion entre les générations.

Le confinement a eu le mérite de (res)serrer de nombreux liens familiaux intra-muros. Avec l’été et l’aménagement des restrictions, il est désormais possible de prolonger ces moments en dehors des murs en profitant des nombreuses attractions touristiques de Wallonie. Pour que ces instants de vie dépassent le simple amusement et deviennent des périodes d’échange, de partage, de découverte de l’autre et de soi-même. Moustique est parti à la découverte de sites à visiter en famille: parcs, promenades, rencontres animalières, visites culturelles… Ce ne sont pas les idées qui manquent.

@ Emilien Hofman

Cap Nature

En wallon, Morépire signifie “pierre noire”. Difficile d’imaginer que la vallée bertrigeoise ait pu épouser un autre nom, elle qui a été dépouillée de tonnes d’ardoises entre 1889 et 1977. Aujourd’hui, si la mine de la vallée de Morépine est uniquement destinée au tourisme, son esprit est entretenu par la présence de véhicules, structures et autres appareils utilisés par les “scailletons”. C’est au milieu de ce spectacle historique, entre une voie ferrée  désaffectée et un pan de colline abrupt, que Cap Nature dévoile ses premiers pontons et cordes. Forte de vingt ans d’expérience au sein de sociétés de sport/aventure, Murielle Smeets a démarré l’exploitation de son propre parc en 2009. “Pour se lancer en tant que femme dans le milieu, il fallait avoir de larges épaules, rigole la gérante du site, qui s’apprête à prendre en charge un couple accompagné d’un enfant de dix ans. Notre objectif est que le client s’amuse sans se rendre compte que l’on s’affaire autour de lui pour assurer au maximum sa sécurité.” Vu du parking en contrebas, le site de Cap Nature en met plein la vue: certains passages dans les arbres semblent même se situer à plusieurs dizaines de mètres de hauteur. Toute angoisse éventuelle s’atténue toutefois à mesure que l’on gravit la colline pour s’approcher du point de départ. Il reste alors à choisir son parcours. Du parfait débutant jusqu’à l’expert, tout est possible. Aujourd’hui, Murielle accompagne un trio sur le Pom-Pom. “C’est le parcours familial par excellence puisqu’il mêle des ateliers “adrénaline” et des ponts plus cool, glisse-t-elle. Il nous a fallu deux ans pour le penser et l’étudier: on l’a construit cet hiver.” Pour réaliser ses parcours, l’équipe de Cap Nature observe les arbres, se base sur leurs formes pour imaginer un circuit, réalise un bilan phytosanitaire pour s’assurer de la sécurité puis contacte son constructeur agréé pour choisir les types d’obstacles. “On a essayé de concevoir les parcours pour pouvoir intervenir rapidement et laisser des opportunités de descendre pour éventuellement remonter plus loin, poursuit Murielle Smeets. On s’adresse surtout aux familles: quand les parents aident leurs enfants (ou l’inverse), ça crée des liens, des souvenirs et des cartes postales. C’est aussi ça qui nous fait avancer: on ne veut pas devenir trop important et considérer les clients comme des numéros.
Cap Nature, rue du Babinay 1, 6880 Bertrix. Entre 15 et 30 €. Réservation conseillée. www.capnature.be

@Belgaimage

Le Sentier de l’Étrange

C’est un des pionniers du land art belge. En 1984, alors que ce courant n’a pas encore vraiment quitté son pays d’origine, les États-Unis, l’artiste Jacques Vandewattyne crée un Sentier de l’Étrange autour de son propre patelin d’Ellezelles. Il invite ainsi le promeneur à parcourir la ville et surtout ses environs à la découverte de la nature et des sculptures représentant des lutins, sorcières et autres créatures imaginaires notamment inspirées du folklore local. Ces êtres se manifestent très régulièrement sur le parcours d’à peu près six kilomètres et nombre d’entre eux se marient parfaitement avec leur environnement. Ici les corps de deux dragons forment un pont au-dessus d’un ru, là-bas une étrange queue d’animal fait office de rampe sur un sentier pentu. Plus loin encore, des bottes sans propriétaire se transforment en tabourets de repos. Au tiers du parcours, il est possible de faire un détour par la brasserie Quintine, qui jouxte le RAVeL et sert quelques bières de qualité. L’itinéraire est vallonné et propose une belle gamme de couleurs, du vert forêt au jaune des champs en passant par le rouge de la brique des bâtisses. Si certaines créatures méritent un coup de blush, d’autres font de leur vieillissement un atout charme non négligeable. La découverte est délassante et plusieurs voisins semblent même se prêter au jeu avec leurs sculptures privées laissées à la vue du passant: un moulin, un hibou, des chauves-souris, un hôtel alsacien: l’imagination ne manque pas. Le Sentier de l’Étrange est une balade facile à faire avec les enfants, mais malheureusement pas en poussette voire même à vélo, certains sentiers étant assez pentus. La Maison du Pays des Collines dispose également d’un parcours spectacle qui se base sur la légende des cinq sorcières qui auraient été brûlées sur le bûcher il y a des dizaines d’années. “Au-delà de l’incontournable Sentier de l’Étrange, la région possède beaucoup de promenades familiales, ajoute Perrine Stalport, de la Maison du Pays des Collines. Nous proposons d’ailleurs plusieurs jeux pour les enfants dont un qui les prépare pour obtenir un diplôme de sorcier et un autre qui leur fait découvrir le centre d’Ellezelles via des petites questions et des défis.” Il existe par ailleurs une carte “points-noeuds” vendue à l’office de tourisme qui regroupe 350 kilomètres de balades et qui facilite la création de son propre parcours en fonction de ses envies et de ses capacités. Folklore, forêt et panorama forment le trio gagnant de ce coin pittoresque.
Sentier de l’Étrange, ruelle des Écoles 1, 7890 Ellezelles. Gratuit. www.maisondupaysdescollines.be

@Emilien Hofman

Forestia

On sait qu’en amenant quelques girafes et des pandas, on pourrait tripler le nombre de visiteurs, mais on veut avant tout des animaux qui s’adaptent au parc. On a commencé à accueillir des espèces de notre région, puis d’autres qui peuvent vivre ici toute l’année, le tout en mettant la priorité sur les animaux en surplus dans d’autres parcs.” Il est aisé de deviner le sourire sur les lèvres de Noémi Hennen, même au bout du fil. La porte-parole de Forestia aime à répéter que le parc est avant tout axé sur le bien-être des animaux. Le cerf élaphe, le mouflon corse, le bison européen ou encore le lama évoluent dans un espace pensé pour répondre au maximum à leurs besoins. L’idée n’est donc pas d’avoir un soigneur à chaque enclos pour attirer l’animal et satisfaire le visiteur. À Forestia, découverte rime avec patience. La visite s’organise sous la forme d’un safari pédestre. Le parcours dure entre 1h20 et 1h30 en fonction de la curiosité de chacun… et de ses jambes, puisque le parc est assez vallonné. “On a parfois l’impression que l’ours ou le loup sont les animaux les plus populaires, mais ce n’est pas toujours vrai, commente Noémi Hennen. Les plus petits visiteurs, par exemple, préfèrent approcher la biche et le cerf pour avoir une interaction avec eux.” Il n’y a pas d’animal star à Forestia, mais depuis cinq ans, le parc est doté d’un superbe enclos qui permet aux ours bruns de vivre très librement et à l’un d’eux, Bernie, de grimper aux arbres sous l’air éberlué du promeneur. Les plus audacieux testeront le Parc aventure, qui propose des parcours dès deux ans avec une variété saisissante, alors que les plus gourmands s’arrêteront au Forest’bar, un resto avec terrasse à la nourriture bien éloignée de la tambouille des selfservices de nombreux parcs d’attractions. ”Plus qu’un parc, Forestia est un concept, assure Noémi Hennen. On a énormément d’abonnés de la région ou d’ailleurs qui viennent ici comme ils vont en promenade. Ce n’est pas une sortie annuelle, c’est un lieu de rassemblement en famille et entre amis.
Forestia, rue du Parc 1, 4910 Theux. Entre 12 et 17,50 €. Réservation conseillée. www.forestia.be

@Emilien Hofman

Château de Vêves

Il y a quelques siècles, en plein Moyen Âge, un chevalier est venu dissimuler le Saint-Graal dans le château de Vêves. Sa cachette est tellement parfaite que personne n’a pu le retrouver depuis lors. 2020 sera-t-elle l’année de la révélation? Il n’est pas interdit de rêver, ni de vouloir s’essayer à percer ce mystère en visitant ce magnifique château planté à quelques pas du tout aussi splendide village de Celles, dans la commune de Houyet. Cette recherche du Saint-Graal est une activité proposée par l’ASBL du château pour dynamiser la visite. “On a remarqué que beaucoup d’enfants pouvaient rapidement s’ennuyer lorsque la visite d’un château se résumait à passer de pièce en pièce, reconnaît Laura Moreau, la porte-parole du château de Vêves. À l’arrivée devant la forteresse, chaque enfant se voit prêter un costume avant d’entamer la chasse au trésor. La visite convient d’ailleurs mieux à une famille où chacun pourra s’attaquer aux énigmes propres à son âge. Le visiteur est complètement immergé dans un cadre tantôt menaçant, tantôt enchanteur grâce à ce véritable “château de la Belle au bois dormant”. Un surnom hérité de sa situation sur un promontoire et de ses impressionnantes tours. Le château de Vêves est classé “Patrimoine exceptionnel de Wallonie” et a été élu en 2019 “Patrimoine préféré des Wallons”.
Château de Vêves, rue de Furfooz 3, 5561 Celles. 5 € (enfant) et 8 € (adulte). Réservation conseillée. www.chateau-veves.be

Pour aller plus loin
Le Tilt - Espace d’ouverture au monde
Le Tilt se donne la mission d’“apporter aux enfants une paire de jumelles pour prendre du recul et s’ouvrir à la différence”. Au sein des différentes pièces de l’ancienne Ferme de Froidmont, le visiteur part à la découverte des continents - l’océan se déploie dans les toilettes - et se familiarise avec les cultures et coutumes du monde entier. L’été, le Tilt est exclusivement ouvert via des stages. Le Tilt, chemin du Meunier 44, 1330 Rixensart. Réservation obligatoire. www.letilt.be

Le site Wallonia
Une seule adresse pour découvrir plus de lieux, plus de destinations et plus d’idées d’excursion en Wallonie. www.visitwallonia.be
 

Plus de Tendances

Notre Selection