5 candidats mènent la course au vaccin contre le Covid-19

Difficile de savoir qui aura un vaccin concluant en premier...
Difficile de savoir qui aura un vaccin concluant en premier...
Teaser

Des scientifiques travaillent d’arrache-pied à la confection d’un vaccin contre le Covid-19 partout dans le monde. Du côté du Royaume-Uni, des Etats-Unis et de la Chine, 5 entreprises et laboratoires entrent, ou sont déjà entrés, dans leur dernière phase de testing.

Au printemps, lorsque le Covid-19 s’est malheureusement bien installé en Belgique, beaucoup espéraient que ce coronavirus aurait disparu d’Europe pour l’été ou pour la rentrée de septembre. Août approchant, cet espoir a aujourd’hui l’air d’un doux rêve.
Néanmoins, il reste une solution potentielle, qui nous permettrait de reprendre un semblant de vie normale : le fameux vaccin.

Aux quatre coins du globe, laboratoires pharmaceutiques de toutes tailles et universités travaillent sur les leur. Environ 200 vaccins seraient actuellement développés dans le monde. Parmi ceux-ci, certains sont déjà bien avancés.

Dernièrement, c’est la société américaine Moderna qui a annoncé que son vaccin « entrait dans la dernière phase de son essai clinique » ce lundi. Il a déclenché des anticorps contre le Covid-19 chez tous les 45 participants lors de sa première étape de test. Il va désormais être testé sur 30.000 personnes. 50% seront vaccinés, les autres recevront un placebo.

Ces premiers résultats encourageant ont poussé le gouvernement de Trump à s’engager  à quasi doubler son soutien financier à l’entreprise, qui avoisinait déjà les 500 millions de dollar. C’est donc un peu moins d’un milliard de dollar qui sont promis à Moderna. Un supplément justifié selon la société pharmaceutique puisque cette dernière phase de test sera « considérablement plus vaste » que prévu.

Des tests au Brésil

Un vaccin chinois, développé par le laboratoire Sinovac Biotech, est également passé mardi dans sa dernière phase d’essai. Des tests qui n’auront pas lieu en Chine, mais bien au Brésil, deuxième pays le plus touché dans le monde. Il a récemment franchi le cap des 80.000 décès.

9.000 Brésiliens se sont portés volontaires pour être les premiers cobayes durant les trois prochains mois. Le vaccin leur sera inoculé deux fois, à 14 jours d’intervalle. Ce sont en tout pas loin de 20.000 doses qui ont été livrées au Brésil et réparties dans différentes régions du pays, dont Sao Paulo, Rio de Janeiro et Brasilia.

Si ces essais sont concluants, l’Institut Butantan, centre de recherches biomédicales brésilien en charge du testing, produira 120 millions de doses du vaccin au début de l’année prochaine.

Quelques effets secondaires

Au Royaume-Uni, le vaccin « ChAdOx1 nCoV-19 » est aussi en phase 3 de tests depuis quelques semaines. Il s’agit du résultat des recherches de l’Université d’Oxford et de l’entreprise AstraZeneca. En plus de son pays d’origine, il est également testé au Brésil et en Afrique du Sud.

Ces résultats des phases précédentes sont assez encourageants. Dans 100% des cas, le système immunitaire du patient a pu produire anticorps, qui bloquent le coronavirus, et lymphocytes T, qui détectent et éliminent les cellules infectées.

En ce moment, les scientifiques vérifient combien de temps dure l’immunisation due à ce vaccin et si celle-ci empêche totalement le patient de tomber malade ou si elle réduit juste la gravité du Covid-19.

Côté effets secondaires, il semble pour l’instant sans danger mais provoque tout de même migraines et douleurs musculaires chez plus de deux patients sur 3.

Le pays a déjà commandé 100 millions de doses de ce vaccin.

Encore deux projets très avancés

Du côté de la région de Wuhan, en Chine, berceau de cette épidémie mondiale, le laboratoire CanSino Biologics et son vaccin viennent de conclure la phase 2 du testing et vont pouvoir passer à la dernière.

En effet, tout comme pour les Anglais, le projet de vaccin chinois a prouvé ses résultats sur 500 sujets, qui ont pour la très grande majorité développé une réponse immunitaire satisfaisante.

Enfin, non loin derrière, les entreprises américaines Pfizer et BioNTech, viennent de signer un accord avec le Gouvernement américain. Celui-ci vient de commander 300 millions de doses de vaccin pour 2021 pour un peu moins de 2 milliards de dollars.

Deux de leurs 4 vaccins expérimentaux vont pouvoir rentrer en phase 2b et 3 de testing à la fin du mois de juillet, après des résultats prometteurs lors des premières étapes d’essais.

Plus de Actu