Un été sans blockbuster et le cinéma se meurt

"Tenet", le film le plus attendu de l'année sortira-t-il en 2020? - Warner
"Tenet", le film le plus attendu de l'année sortira-t-il en 2020? - Warner
Teaser

2020, année pourrie pour le cinéma. Tous les gros films US sont reportés, au mieux, à la fin de l'année. Or, ce sont principalement ces films qui attirent le public dans les salles obscures.

C'était le film qui devait sauver l'année de cinéma. Las, sortira-t-il vraiment en 2020 ? Tenet, le nouveau Christopher Nolan (Batman, Inception, Interstellar...) devait sortir sur les écrans en août, après un premier report. Il est de nouveau repoussé aux calendes grecques. Date inconnue, mais on l'assure, pour 2020.

« Nous partagerons bientôt une nouvelle date de sortie pour Tenet, le film original et époustouflant de Christopher Nolan, a expliqué le big boss de Warner Toby Emmerich. Nos objectifs tout au long de ce processus ont été d'assurer les meilleures chances de succès à nos films tout en étant prêts à soutenir nos partenaires cinématographiques avec de nouveaux contenus dès qu'ils pourront rouvrir en toute sécurité ».

Hollywood mis à mal

Car la sortie d'un tel projet n'est pas à prendre à la légère pour les studios hollywoodiens. Son report vient s'ajouter à ceux d'autres blockbusters comme le James Bond : Mourir peut attendre (reporté au 11 novembre), Top Gun: Maverick (reporté au 23 décembre), Black Widow (reporté au 28 octobre), Fast & Furious 9 (reporté au 21 avril 2021), Spiderman : Homecoming 3 (reporté au 27 octobre 2021). Exception qui confirme la règle, Wonder Woman 1984 est, par contre, toujours prévu pour le 12 août... Pour l'instant.

En vrai, c'est tout le système hollywoodien qui est mis à mal. Ces blockbusters sont calibrés pour cartonner aux quatre coins de la planète... A condition qu'ils sortent partout, et de préférence au même moment, sous peine de ne jamais rentrer dans leurs frais qui s'élèvent à des centaines de millions d'euros (200 millions de dollars de budget pour Tenet). Or, la crise du coronavirus empêche un tel scénario. A tel point que les Oscars ont déjà été repoussés de deux mois, à avril 2021, faute de films éligibles !

Les salles peinent à redémarrer

Aux Etats-Unis, les cinémas sont de nouveau fermés en Californie et en Floride. En Chine, deuxième marché mondial, ils ne peuvent projeter que des films de moins de deux heures... Ce qui disqualifie d'emblée Tenet qui dure 2h30. L'idée de sortir le film de manière décalée, en août en Europe et en septembre aux Etats-Unis, semble peu probable. D'autant que cela pousserait aux leaks sur internet et téléchargements illégaux... Pas de quoi arranger les affaires des studios et exploitants de salles alors même que ceux-ci ont un énorme besoin de grosses machines US pour attirer le public.

C'est aussi le cas en Europe. « Notre calendrier de sorties est rempli pour l'année, nous dit Arnaud De Haas de Cinéart, distributeur spécialisé dans les films d'auteurs dits 'à festivals'. Avec les reports du printemps, on a repris un rythme de croisière habituel, même s'il s'agit surtout des films français. Le problème, c'est que ce sont les films américains comme Tenet qui attirent le grand public au cinéma. Or, malgré une première semaine de reprise encourageante, les chiffres d'entrées ont rapidement chuté. Notamment avec l'obligation de porter le masque dans les salles. On a vu les résultats dès le lendemain de cette mesure, ça a coupé net un élan de retour en salles. Et sans public, malheureusement, on ne peut pas faire grand-chose ».

Alors qu'on annonce déjà une deuxième vague pour la rentrée, 2020 est déjà une véritable annus horribilis pour le Septième Art. Selon une estimation réalisée au début de la pandémie, en mars dernier, le box-office mondial pourrait perdre 5 milliards de dollars à cause du coronavirus. S'en relèvera-t-il ? Car dans un même temps, à la faveur du confinement, Disney + a été lancé un peu partout et Netflix a accueilli quelques 16 millions de nouveaux abonnés...

Plus de Aucun nom

Les plus lus