Les énergies vertes première source d'électricité en Europe

Les éoliennes prennent de la hauteur - Belga
Les éoliennes prennent de la hauteur - Belga
Teaser

C'est une première. Au premier semestre, les Européens ont produit plus d’électricité d’origine renouvelable que d’électricité issue de combustibles fossiles, selon une analyse.

L'Europe s'est-elle trouvée un futur en ce premier semestre 2020 ? Après le deal de mutualisation des dettes arraché en début de semaine, une analyse du think tank européen Ember, qui se base sur les données des gestionnaires des réseaux électriques des 27 pays membres, affirme que pour la première fois, les énergies renouvelables ont été les premiers fournisseurs d'électricité au sein de l'Union au premier semestre.

Concrètement, la part du renouvelable dans l'électricité est passée à 40% chez les 27 contre 34% d'électricité issue des énergies fossiles.

Baisse de la demande, augmentation du solaire et de l'éolien

Plusieurs facteurs expliquent cela : une baisse de demande d'électricité liée à la crise du coronavirus (mais pas uniquement) et une augmentation de la production d'énergie solaire et éolienne due à des conditions météo favorables et de nouvelles infrastructures.

L'électricité issue des énergies renouvelables a augmenté de 11% par rapport au premier semestre 2019 (+11% d'éolien et +16% de solaire). En chiffres, la production verte d'électricité au sein des 27 se répartit de la manière suivante :

   - 21% d'éolien et de solaire,

   - 13% d'hydroélectrique,

   - 6% de bioénergie (notamment la biomasse de bois pour remplacer le charbon).

Le charbon ne compte plus que pour 12% de l'électricité européenne (-32%). C'est surtout dû à la chute de la part du charbon dans l'électricité allemande (-39%). Aujourd'hui, la Pologne produit plus d'électricité avec le charbon que 25 pays européens réunis. Le nucléaire et le gaz sont eux aussi en baisse (-12% et -6%) tandis que les émissions de CO2 liées à l'électricité ont diminué de 23%.

La Belgique dans le ventre mou

Parmi les champions de l'électricité éolienne et solaire, le Danemark (64%), l'Irlande (49%) et l'Allemagne (42%). La Belgique, elle, est juste en-dessous de la moyenne européenne avec 20%. Dans notre pays, le nucléaire et les importations restent les premiers fournisseurs d'électricité, même si leur part à diminuer avec la crise du Covid. La part du solaire et de l'éolien a légèrement augmenté ces premiers mois de l'année (+0,6% et +1,8%). De son côté, la France reste très largement dépendante du nucléaire.

L'étude Ember indique également que l'électricité est moins chère lorsqu'elle s'appuie sur les énergies renouvelables. Et se termine sur cette note : « Il est maintenant clair que la transition du charbon aux énergies vertes de l'Europe se déroule plus rapidement que la plupart des gens l'imaginait (...) Les énergies renouvelables ont fait preuve de plus de résilience que les énergies fossiles face à la crise du coronavirus. Alors que nous entrons dans une période d'incertitude économique, avec des prix du carbone robustes et une expansion continue vers les énergies vertes, il devient clair que s'appuyer sur les énergies fossiles n'a plus de sens d'un point de vue économique ».

Plus de Actu