Un 21 juillet pas comme les autres

La Famille royale passera peut-être un 21 juillet plus classique que les Belges. ©Belga
La Famille royale passera peut-être un 21 juillet plus classique que les Belges. ©Belga
Teaser

Une fête nationale sans feu d’artifice en hommage aux victimes du Covid-19 et au personnel soignant. On vous donne le programme.

A année inhabituelle, 21 juillet inhabituel. Ce mardi, la Belgique devrait vivre une Fête Nationale parmi les plus calmes de son histoire. Rien d’étonnant après ce début d’année, la majeure partie des festivités traditionnelles se déroulera sans public. Trois minutes minutes de silence seront respectées un peu partout dans le pays en hommage à tous les Belges décédés du Covid-19 et à tous les corps de métier qui ont contribué de près ou de loin à la lutte contre l’épidémie.

Ensuite, le traditionnel Te Deum aura bien lieu, à 10H, dans la Cathédrale St-Michel-et-Gudule, à Bruxelles Le public sera par contre très restreint, puisque l’église n’accueillera qu’une centaine de personne, mesures sanitaires oblige, dont la famille royale et quelques autres officiels. Alors qu’en France, il a bien eu lieu le 14, chez nous, notre défilé traditionnel sera remplacé par une cérémonie en souvenir de la fin de la Seconde Guerre Mondiale, dont on commémore le 75e anniversaire. Des F-16 survoleront tout de même la place des Palais, avant la projection d’un film souvenir et un mini cortège de quelques véhicules militaires d’époque et autres hommages. Pour terminer, un hommage sera à nouveau rendu aux personnes décédées du Covid-19, ainsi qu’à tous ceux qui ont donné de leur temps et de leur énergie pour combattre ce virus. Si 200 spectateurs seront autorisés, la célébration ne sera pas accessible au grand public, qui pourra la suivre derrière un écran de télévision, d’ordinateur ou de smartphone, puisque le tout sera retransmis sur Internet et sur la RTBF.

C’est d’ailleurs peut-être la bonne solution puisque la cérémonie sera entrecoupée de quelques moments de musique live grâce des artistes belges, qui se produiront dans 5 villes aux quatre coins de pays. On y retrouvera, entre autres, Henri PFR, Selah Sue, ou Alice on the Roof. A noter que le roi Philippe et Lost Frequencies ont annoncé sur les réseaux sociaux et dont les prestations seront retransmises par la RTBF et la VRT.

 

Henri PFR à l'Atomium

Le plateau du Heysel se transformera en salle de spectacle à ciel ouvert pour célébrer en musique la Fête nationale. Pendant une heure, Henri PFR proposera un DJ set live mix exclusif depuis le sommet de l’Atomium. Un live à découvrir à 19h sur les réseaux sociaux de Henri PFR. « Avec des clubs toujours fermés et des festivals annulés, la musique électro n’est pas à la fête. Depuis le confinement, j’ai dû moi-même renoncer à une centaine de dates qui était inscrite à mon planning. Même si j’ai mis à profit cette période de stand-by pour composer de nouveaux titres ou pour passer plus de temps avec mes proches, je suis vraiment déçu de ne pouvoir honorer les rendez-vous prévus cet été aux quatre coins du monde. Ce live unique est donc non seulement l’occasion de remettre toute une équipe au travail mais aussi d’offrir un show inédit et original dans un contexte si particulier mais qu’on aura finalement rendu festif grâce à la date du 21 juillet. En m’invitant chez eux, j’espère que les internautes, où qu’ils soient en ce jour de Fête nationale, transformeront leur salon en dancefloor éphémère », explique Henri PFR.

Henri PFR

Un Bal(con) populaire

La Famille royale poursuivra sa journée par la visite de deux maisons de repos, dont l’une à Morlanwelz. Pour la population, par contre, les événements seront rares à Bruxelles, comme en Wallonie. Côté tradition, on retrouve un peu partout des messes, Te Deum et autres hommages militaires, mais côté fêtes et bals populaires, c’est le néant. Dans la capitale, par exemple, le Bal populaire est remplacé par un « Balcon populaire », une émission bilingue diffusée en radio et en télé sur BX1 et Bruzz, qui emmènera les Bruxellois à travers les Marolles et diffusera les meilleurs moments des bals de ces dernières années.

Par contre, ce mardi peut être l’occasion d’aller découvrir certaines attractions touristiques de Bruxelles que vous ne connaitriez pas encore. L’Atomium, le Musée de la Bande Dessinée, Mini-Europe et le Musée du Chocolat proposent tous 21% de réduction sur les entrées. Et en soirée, ni concerts, ni feux d’artifice… Si l’envie de danser vous titille tout de même, vous pouvez l’assouvir lundi soir. Du côté de Ciney, rendez-vous est pris pour « E-Apéro National ». Cinq DJs se relayeront pour mixer de 18H30 à 23H30 dans un parc communal, avec retransmission sur le web. Mais sur place, évidemment, aucun public n’est autorisé.

Plus de Actu