Facebook lance sa propre monnaie

Mark Zuckerberg, nouveau banquier du monde? - Belga
Mark Zuckerberg, nouveau banquier du monde? - Belga
Teaser

La devise virtuelle Libra sera disponible avant la fin de l'année. Apple, Google ou Amazon devraient emboîter le pas. Révolution du système monétaire en vue ? Décryptage.

Monde confiné, monde numérisé

La crise du coronavirus aura mis une chose en évidence, l'accélération de la numérisation du monde : e-shopping, e-banking, visioconférences, télétravail... Le paiement par carte sans contact s'est généralisé alors qu'il était à peine imaginable il y a quelques années. La prochaine étape ? L'avènement des cryptomonnaies. Facebook annonce déjà la sienne pour la fin de l'année : la Libra.

Cryptomonnaies, kesako ?

Tout le monde connaît désormais les bitcoins. Libra, c'est pareil, mais différent. Là où le bitcoin se veut une monnaie virtuelle mondiale et totalement indépendante (c'est-à-dire qu'elle n'est reliée à aucune autre devise, aucun système bancaire et monétaire autre que le sien, la blockchain), la Libra de Facebook pourra être échangé contre des yens, des dollars et des euros. Il s'agira en quelque sorte, d'une réplique virtuelle de ces devises domestiques bien connues...  

...Du moins dans un premier temps. Mark Zuckerberg s'est en effet fait remonté les bretelles par les Etats et les acteurs financiers, lors de la première présentation de Libra il y a un an. Car il annonçait ni plus ni  moins la  révolution aux  banquiers, présentant la  Libra comme un acteur rebelle, à l'instar du bitcoin, qui allait mettre à la poubelle tout le système financier. Mettant de l'eau dans son vin, Facebook propose donc de jouer le jeu des banques centrales et des Etats qui sont encore ceux qui décident de la valeur et de la bonne circulation de la monnaie, leur monnaie, dans nos sociétés...

Libra

Une monnaie comme un jeton de casino

En réalité, explique Vincent Lorphelin, entrepreneur et co-président de l'institut Iconomie, dans une tribune au Monde, nous nous dirigeons vers une économie et un système monétaire décentralisés, c'est-à-dire où il n'y aura plus une monnaie dans un circuit monétaire décidé par les Etats, mais un système où des entreprises privées comme Facebook, Google, Amazon ou Apple, qui sont tous en train de développer leur cryptomonnaie, proposeront des circuits fermés où cette monnaie virtuelle sera valable et reconnue. Comme un jeton de casino qui ne serait jamais échangé en euros.

Un exemple concret ? Les transferts de monnaie entre les ressortissants africains en Europe et aux Etats-Unis et leur famille restée au pays, qui représentent chaque année des centaines de milliards d'euros, pourront se faire en Libra, sans besoin de compte en banque, sans besoin d'intermédiaire.

Un exemple virtuel, mais peut-être plus parlant ? Une monnaie Amazon, disons AmazonCoin, vous permettra d'acheter tout ce que vous voulez sur Amazon, entre abonnement au service de streaming, livres et vêtements sur le site de commerce en ligne ou de la nourriture de Whole Foods (chaîne qui appartient à Amazon). Les géants de la tech deviennent en effet tellement systémiques qu'ils ont intégré tous les secteurs de la société. Et peuvent donc créer leur propre circuit. Leur monnaie sera partagée par des milliards de personnes. Car qu'est-ce qui fait la valeur d'une monnaie ? Comme Yuval Noah Harari le rappelait dans son best-seller Sapiens, c'est simplement la croyance partagée en cette valeur.

Economie du flocon de neige

L'autre révolution qu'annonce Vincent Lorphelin, peut-être plus importante encore, c'est ce qu'il appelle l'économie du flocon de neige. Le modèle économique de Facebook est aujourd'hui de vendre nos données personnelles à des boîtes privées pour permettre la publicité ciblée. Mais que se passerait-il demain si nous vendions nous-mêmes nos données personnelles ? Si nos like et posts qui font vivre Facebook (car techniquement, nous travaillons pour Facebook!) nous ramenaient de l'argent Libra (ne fut-ce qu'une infime partie équivalent à 0,000000001 euro) ? Si nous louions la capacité de notre PC pendant la nuit à un inconnu à l'autre bout du monde ?

L'impression d'être dans un film de science-fiction ? Et pourtant, pour d'aucuns, l'avènement des cryptomonnaies, c'est déjà demain. 

Plus de Actu