Bienvenue chez vous

Thuin
Thuin
Teaser

Première étape de l’opération estivale Destination Wallonie, “Se reconnecter” est la thématique qui renvoie au terroir et à la gastronomie de la région. Notre envoyée spéciale a testé ceci, faites-lui confiance. 

Dinant, Namur, Spa, Chimay, Nivelles… Ces villes abritent des merveilles. Spa dont les eaux soulagèrent jadis le tsar Pierre le Grand. C’est parfois en observant un touriste venu du bout du monde en train de pointer son objectif devant un édifice, un clocher ou un vitrail qu’on redécouvre les beautés de chez nous.  Une façade, un clocheton, une porte…  Il faudrait donc se recentrer, se rafraîchir l’œil et aller goûter à cette fraise cueillie en bord de Meuse, à cette bière brassée dans le silence de nos monastères à l’abri du monde. Ou encore ce sirop extrait de pommes et de poires venues de nos hauts plateaux, ou la tendresse d’un boulet sauce lapin mitonné avec patience. Observer la fierté d’une citadelle qui défia tant de guerres ou se promener dans un ancien site minier transformé en centre d’art contemporain par d’audacieux visionnaires. Regarder comment une ancienne voie de chemin de fer est devenue un point de rendez-vous pour une balade verte. Savourer le moment, profiter du paysage...  Se dire combien il fait bon marcher, jogger ou écouter les oiseaux.  Les circonstances actuelles nous aident à regarder cela d’un œil surpris et gourmand, peut-être même pour la première fois. Faites votre propre choix notamment en farfouillant sans vergogne dans le site, très riche et engageant, de l’office de promotion Wallonie Belgique Tourisme (voir encadré). Nous, on vous accompagne ci-dessous, en forêt, en ville, à table, au jardin, dans une boulangerie... Et comme vous, cela ne nous empêchera pas, un jour ou l’autre, de repartir parfois ailleurs pour voir comment vit le monde. 

Thuin et ses jardins suspendus


Thuin, petite cité hennuyère médiévale, doit son charme à la conjonction d’une série d’éléments heureux. La Sambre et la Biesmelle se rejoignent à son pied, son beffroi du XIIIe siècle est classé au patrimoine de l’Unesco, sur le versant sud de son éperon rocheux, se déploient une série de ¬jardins suspendus et de terrasses, ensemble reconnu au patrimoine exceptionnel de Wallonie. Un paradis vert dans lequel on peut flâner, suivre un circuit d’art et croiser les vignes produisant un vin doux naturel - le Clos des Zouaves. Pour un panorama bluffant sur Thuin et ses deux vallées, il ne reste plus qu’à gravir les 194 marches de la tour du Beffroi. Ne surtout pas rater après, dans la ville basse, le quartier des bateliers et les singulières façades de leurs bâtisses des XVIIe et XVIIIe siècles.  Prévoir aussi une visite à la Maison de l’imprimerie, passionnant musée dédié aux métiers du papier. Pour une halte gourmande, Couleur chocolat où Hervé Filleul, jeune artisan, n’hésite pas à sortir des chemins battus pour étonner. Pour découvrir à vélo la région thudinienne et ses trésors le long de la Sambre (la collégiale de Lobbes, quelques écluses manuelles, l’abbaye d’Aulne), emprunter le RAVeL 3. 
Infos: www.walloniebelgiquetourisme.be

Moulin d'Hollande

Made in forêt d’Anlier

La grande forêt d’Anlier (7.000 ha) et les produits qui y sont proposés valent bien qu’on arpente ces terroirs situés à la lisière de l’Ardenne et aux portes de la Gaume, dans le Parc naturel Haute-Sûre Forêt d’Anlier. Sur les hauteurs du village de Léglise, les abeilles du rucher d’Anne Dewez bénéficient d’une floraison de lisière et des pissenlits - cela donne le délicieux miel de la Forêt d’Anlier. Au Moulin de Hollange, spécialisé dans la fabrication de farines naturelles, c’est un pain cuit sur pierre aux arômes délicats qu’on savoure. L’occasion de découvrir aussi les rouages d’un ancien moulin hydraulique.  Incontournable, la Boucherie du Champ des Poules, à Vaux-sur-Sûre. La viande provient en direct de son propre élevage de blondes d’Aquitaine, nourri à l’herbe et au lin. Pour digérer tout cela dans cette région vouée au slow tourisme, il reste à s’offrir une petite balade dans la forêt d’Anlier. Au départ d’Habay-la-Neuve ou encore de Fauvillers, on y découvre des panoramas d’exception, des rivières, des châteaux, des reliquats de forges jadis nombreuses dans la région. 
Miel de la Forêt d’Anlier, rue de Luxembourg 1, 6860 Léglise. 063/43.38.54. 
Moulin de Hollange, route de la Strange 87, 6637 Hollange. www.moulindehollange.be
Boucherie du Champ des Poules, Bercheux 1, 6640 Vaux-sur-Sûre. 0472/52.63.49. 
Parc naturel Haute-Sûre Forêt d’Anlier: www.parcnaturel.be

Gare gourmande - Le Paradis des saveurs

Beaucoup de nos lignes de trains ont disparu, et avec elles les gares et leurs buffets où on adorait s’installer entre deux correspondances. Aujourd’hui, sur d’anciennes lignes, transformées en voies vertes (RAVeL), dix-sept gares ou bâtiments ferroviaires se sont mués en gares gourmandes. Au Paradis des saveurs (dans l’ancienne gare de Chimay), on a le choix entre crêpes, gaufres, glaces, jus de fruits bio, trap- pistes et fromages de Chimay. La spécialité de Justine, c’est le RAVeL, sandwich au pain de viande, tomates, roquette! Le lunch peut être suivi d’une marche sur le RAVeL de la ligne L156 entre Momignies et Virelles. 
Place du Prince 3, 6460 Chimay. 060/41.13.60. https://ravel.wallonie.be 

La Framboiseraie de Redu

De juin à octobre, à Redu, chacun s’y met pour aller remplir, sur le terrain, son ravier de fruits, après avoir reçu quelques explications. On peut aussi acheter des fruits en confitures, gelées, vin, vinaigre, thé, crème… Sur le terrain d’un hectare et demi de la Framboiseraie poussent aussi des mûriers, des groseilliers, des myrtilles, soit quelque 23.000 plants! En famille ou entre amis, tout cela est vraiment sympa, mais on conseille de se renseigner sur les jours et les heures d’ouverture. 
La Framboiseraie de Redu, rue de Daverdisse, 6890 Redu. www.wallux.com

Melin

Mélin

Quand on arrive dans ce village du Brabant wallon, proche de Jodoigne - classé parmi les plus beaux de Wallonie - on est immédiatement séduit par sa luminosité. Ses maisons sont construites dans la pierre blanche locale, dite de Gobertange, du nom du ruisseau qui y coule. Avec ses affluents, de petits étangs, un pont en fer forgé, des rangées de saules et de peupliers, Mélin, surnommé “le village blanc”, est un endroit charmant, pays d’anciens tailleurs de pierre...  Pour ce qui est des saveurs, on les déguste dans le restaurant gastronomique de la Villa du Hautsart, en plein cœur de la belle campagne brabançonne. On peut aussi compter sur de solides plats du terroir: le boudin vert d’Orp-le-Petit, la noix (jambon) de piétrain aux sept épices, la Blanke Doréye de Jodoigne (délectable tarte au fromage blanc) et une petite bière de la Brasserie de Jandrain- Jandrenouille pour arroser le tout! 
La Villa du Hautsart, rue de Hussompont 30, 1370 Mélin.  www.lavilladuhausart.be
Infos: www.hesbayebrabanconne.be, www.beauxvillages.be


 

Plus de Tendances

Les plus lus