Ennio Morricone est décédé à l’âge de 91 ans

Ennio Morricone @BelgaImage
Ennio Morricone @BelgaImage
Teaser

Le célèbre compositeur italien aux 500 soundtracks s’était encore produit en Belgique en 2019.

Le compositeur italien Ennio Morricone, réputé dans le monde entier pour ses musiques de films, est décédé dans la nuit de dimanche à lundi, indiquent les médias italiens. Il avait 91 ans. En 2018 et en 2019, il avait effectué sa tournée mondiale d’adieu « 60 Years of Music » qui était passée à deux reprises par la Belgique (Palais 12 et Sportpaleis). Le maestro avait aussi publié en 2018 Ma musique ma vie, sa première autobiographie rédigée sous forme d’entretiens avec son ami compositeur italien Alessandro De Rosa.

BelgaImage

Le 10 novembre 1928 à Rome, Ennio Morricone rêve toute sa jeunesse de devenir médecin. Il trouve finalement un boulot alimentaire à la Radio-Télévision Italienne (RAI) où il apprendra tous les rudiments de la composition. Au plus fort de sa création, dans les années 70, ce travailleur infatigable qui se levait chaque jour à 4 h du matin (pour avoir le temps de faire sa gym avant de se mettre à ses partitions) enchaînait pas moins de vingt bandes originales par an. Souvent excédé qu’on ne retienne de son œuvre que ses soundtracks pour westerns (36 pour un total de 500 soundtracks), Morricone a travaillé avec les plus grands réalisateurs à l’exception notoire de son compatriote Federico Fellini qui lui a toujours préféré Nino Rota.

Sa méconnaissance de l’anglais l’avait longtemps éloigné de Hollywood avec lequel il a entretenu une longue relation d’amour/haine (“Ils payaient mieux mais ne comprenaient rien”). C’est finalement grâce à Quentin Tarantino (le film Les huit salopards en 2015) que le maestro a décroché son premier oscar pour une musique de film. Jusqu’alors, il n’avait reçu qu’un oscar d’honneur en 2007 des mains de Quincy Jones. Parmi ses ouvres les plus mémorables, on retiendra les B.O. pour les films de Sergio Leone (Le bon, la brute et le Truand dont le thème du cimetière The Ectasy Of Gold ouvre tous les concerts du groupe Metallica, Il était une fois dans l’Ouest, Pour quelques dollars de plus, ..), Les Incorruptibles, Mission, Il était une fois en Amérique ou encore Le Professionnel.

Le bon, la brute et le truand

Plus de Aucun nom