Ces pays déconfinés qui risquent une deuxième vague de Covid-19

BELGA IMAGE/Guido Kirchner
BELGA IMAGE/Guido Kirchner
Teaser

Le nombre de cas de coronavirus repart à la hausse dans certaines parties du monde, dont l'Europe. Parmi les pays qui ont assoupli leurs règles sanitaires face à la pandémie, dix présentent une situation préoccupante. 

Le virus circule toujours. Alors que de nombreux pays sont entrés dans la « dangereuse » phase de déconfinement pour relancer leurs économies, la pandémie continue de s'accélérer à travers le monde. Pour y voir plus clair, The Guardian a divisé en six catégories tous les pays ayant recensé plus de 25.000 cas de Covid-19. Pour y parvenir, le quotidien britannique a retenu deux facteurs: la variation en pourcentage du nombre de nouveaux cas chaque semaine et la rigueur des mesures mises en place dans le pays, se basant sur les données récoltées par l'Université d'Oxford.

Résultat: dix pays aux approches moins strictes sont actuellement confrontés à une augmentation importante des infections au Covid-19. À commencer par l'Allemagne, avec une augmentation de 36,7% du nombre de contaminations par rapport à la semaine passée. Pris en exemple par des voisins pour sa gestion exemplaire de la crise sanitaire, la République fédérale a dû faire marche arrière et reconfiner deux grands arrondissements de Rhénanie-du-Nord, Gütersloh et Warendorf, après une explosion de nouveaux cas dans un abattoir.

L’Ukraine fait également face à une recrudescence des cas de coronavirus après avoir allégé de nombreuses mesures restrictives le 11 mai dernier. Tout comme les Etats-Unis qui occupent la troisième marche de ce triste podium. Après un long plateau, les contagions s'accélèrent Outre-Atlantique, frôlant mercredi des niveaux record, avec près de 36.000 cas en 24 heures. Les politiques de déconfinement, entamées trop tôt et trop vite, sont également pointées du doigt. Certains Etats, comme le Texas, ont décidé de mettre un coup de frein au processus. Face à cette augmentation de nouveaux cas dans la quasi-totalité du pays, Donald Trump a présenté une solution d'une logique imparable à son équipe: ralentir le dépistage. Moins de tests, moins de cas détectés. Aussi simple que ça.

The Guardian pointe ensuite, dans l'ordre, la Suisse (où l'émergence de nouveaux foyers de coronavirus commence à inquiéter la population) le Bangladesh, la France (qui connaît un rebond de l'épidémie Outre-mer, en Guyane), la Suède, l'Iran, l'Indonésie et enfin, dans une moindre mesure, l'Arabie saoudite.

La Belgique, elle, se retrouve parmi les pays déconfinés en voie de guérison, aux côtés du Canada, des Pays-Bas ou encore de l'Italie. Ceci ne signifie pas pour autant que ces pays sont à l'abri.

La mise en garde de l'OMS

Moins de deux mois après la levée progressive du confinement, l'Europe connaît une recrudescence de cas de Covid-19, a mis en garde l'Organisation mondiale de la santé jeudi. Selon l’agence onusienne, le continent enregistre quotidiennement près de 20.000 nouveaux cas et plus de 700 décès. « La semaine dernière, l’Europe a connu une augmentation du nombre de cas hebdomadaires pour la première fois depuis des mois. Trente pays ont vu augmenter le nombre de nouveaux cas cumulés au cours des deux dernières semaines », a déclaré le directeur de la branche Europe de l’OMS, Hans Kluge. « Dans onze de ces pays, l’accélération de la transmission a entraîné une recrudescence très importante qui, si elle n’est pas maîtrisée, poussera les systèmes de santé au bord du gouffre une fois de plus en Europe », a-t-il poursuivi, sans nommer de pays ni fournir de chiffres nationaux.

Plus de Actu