4 scénarios pour la rentrée scolaire

©belgaimage-165365226
©belgaimage-165365226
Teaser

Réunis en comité de concertation, les ministres de l’Éducation ont mis sur la table un plan pour septembre. Les modalités de la rentrée dépendront de la situation épidémiologique.

L’année scolaire 2019-2020 étant pratiquement finie, le monde de l’enseignement anticipe déjà pour la rentrée de septembre. En comité de concertation, les ministres de l’Éducation du pays se sont entendus ce mardi sur 4 scénarios de reprise. Avec une seule et unique balise : le retour de l’obligation scolaire. En théorie, celle-ci n’a pas été suspendue depuis les rentrées scolaires fin mai. En pratique, quelques établissements ici et là n’ont pas réouvert leurs portes ; ailleurs, certains enfants ou adolescents n’ont pas retrouvé les bancs de l’école sans pour autant se voir sanctionnés pour une absence dite injustifiée.

Dès septembre, tous les élèves de maternelle et de primaire seront en classe « normalement », c’est-à-dire 5 jours par semaine. Compte tenu des connaissances scientifiques qui s’affinent progressivement, les plus jeunes semblent en effet moins touchés par le coronavirus et peu transmetteurs. Pour les ados, le risque de transmission est pour l’instant considéré comme plus important, et nécessite dès lors d’adapter les modalités de la rentrée en fonction de différents scénarios épidémiologiques. Les voici :

- Scénario 1 : c’est le code « vert ». Tout va mieux, tout va bien. En septembre, l’épidémie est circonscrite, une bonne part de la population a atteint l’immunité collective. Maternelles, primaires et secondaires rentrent à l’école sans restriction. Souhaitable, mais peu probable.

- Scénario 2 : c’est le code « jaune ». Il correspond à la situation épidémiologique actuelle, avec une épidémie contenue, un risque de rebond existant mais a priori maîtrisé. Pour les maternelles et primaires, les gestes barrières sont maintenus : distanciation physique, masque pour les enseignants, respect de la bulle de contact, etc. Pour les secondaires, c’est la reprise en classe 4 jours par semaine (lundi, mardi, jeudi, vendredi). Le mercredi est réservé à l’enseignement à distance, aux travaux à domicile ou à de la remédiation. Si un cas de contamination est détecté, la bulle de contact sera fermée, comme cela se pratique déjà.

- Scénario 3 : c’est le code « mauve ». Sur le plan médical, la situation s’est à nouveau détériorée. Pour l’enseignement fondamental, rien ne change si ce n’est le renfort des gestes barrières. Pour le secondaire, les classes sont divisées en deux afin de réduire les risques, et les cours donnés en alternance. Renfort également des gestes barrières.

- Scénario 4 : c’est le code « rouge ». La deuxième vague est là, puissante. Grosso modo rien ne change par rapport au scénario 3, à part des mesures sanitaires plus sévères au sein des établissements.

À noter que ces 4 scénarios, établis par les différents acteurs du monde de l’enseignement, doivent encore être validés. Ils pourraient l’être dès ce mercredi, à l’occasion du Conseil national de sécurité (CNS).

Plus de Actu

Les plus lus

Notre Selection