Le jeu vidéo, nouvel eldorado de l’industrie musicale ?

©belgaimage-163093483
©belgaimage-163093483
Teaser

Travis Scott sur « Fortnite », Alonzo sur « GTA »… Pandémie oblige, les concerts virtuels se sont multipliés sur les jeux vidéo.

Un ciel étoilé, des effets lumineux à gogo, des changements de décors et de costumes dignes des plus grands shows, et surtout 12 millions de spectateurs… le 23 avril dernier, en pleine pandémie mondiale, a eu lieu le plus grand concert de 2020 (et de tous les temps ?). Non, ce n’était pas la plus grosse lockdown party de la planète, mais bien la dernière performance de Travis Scott. Ce jour-là, le rappeur américain se produisait en live sur Fornite, le phénomène du jeu vidéo en ligne, édité par Epic Games. Matérialisé dans le jeu par un avatar géant, le chanteur avait prévu pour l’occasion un medley de ses tubes (plus un titre inédit, « The Scotts », en duo avec Kid Cudi). 

Selon l’éditeur, les 9 neufs minutes du show, baptisé Astronomical, ont été vues par 12,3 millions de joueurs en direct, pour un total de 27,7 millions de spectateurs après quatre jours de rediffusions sur Fornite.

Festivals virtuels

Dans le sillage de Travis Scott, d’autres artistes ont profité de la pandémie pour gagner les salles virtuelles. C’est notamment le cas du rappeur marseillais Alonzo, qui a donné un concert fin avril sur Grand Theft Auto (GTA pour les fans) V. Moins pyrotechnique et impressionnante que le show de l’américain, la performance, visionnée par plus de 20.000 joueurs, a duré quarante minutes et était organisée au profit de la Fondation de Marseille, à la pointe de la lutte contre le Covid-19.

Le jeu d’aventure et de construction Minecraft, a lui lancé un festival virtuel gratuit Nether Meant à la mi-avril, puis un deuxième en mai, Block by Blockwest. Les joueurs pouvaient s’y déplacer entre les différentes scènes et rentrer dans la boutique virtuelle des artistes, pour acheter des produits dérivés.

Nouvel eldorado

Pour l’industrie du spectacle, les derniers mois étaient assurément le moment idéal pour tester les possibilités du concert virtuel. En réalité, cela fait déjà un bon moment que le secteur s’intéresse au monde des jeux vidéos. En 2019, Fortnite avait accueilli un DJ set de Marshmello, auquel avaient assisté 10 millions de joueurs. À la fin des années 2000 déjà, U2 investissait Second Life, un des pionniers des mondes virtuels, y jouant une version inédite de leur tube With or Without you.

 

Il faut dire qu’avec ses 150 milliards de dollars de revenus en 2019, le jeu vidéo a de quoi allécher une industrie musicale en pleine transition. Le mastodonte Fornite vient en effet de dépasser les 350 millions de joueurs inscrits. Pour un artiste, une performance sur les gros jeux en ligne est un joli coup marketing, une manière de se montrer tendance et de toucher un public jeune. Une semaine après son concert du 23 avril, Travis Scott s’était déjà installé, avec The Scotts, parmi le top 3 des chansons les plus vendues sur iTunes. Le clip de son concert virtuel a depuis été visionné plus de 60 millions de fois.

Nouvel eldorado musical, le gaming offre d’autres opportunités lucratives pour le monde de la musique. À l’instar de Paul McCartney pour Destiny, Florence and the Machine pour Final Fantasy XV ou Eminem (Call of Duty : Black Ops), nombreux sont aujourd’hui les artistes à vouloir composer des musiques originales pour la bande sonore de jeux vidéo.

Plus de Actu

Les plus lus

Notre Selection