Cinéma : entre reprise encadrée et plein air à l’américaine

Des initiatives de drive-in fleurissent.
Des initiatives de drive-in fleurissent.
Teaser

La reprise des cinémas, c’est dans un peu plus de deux semaines. Si Kinépolis est déjà paré à rouvrir, ailleurs, on préfère attendre les dernières recommandations fédérales. Pendant ce temps, des initiatives de cinéma en plein air commencent à se développer.

Si en se promenant dans certains centres-villes, on peut croire que l’épidémie de Covid-19 est déjà derrière nous, c’est loin d’être le cas. La preuve: plusieurs secteurs d'activité sont encore totalement ou partiellement à l’arrêt. C’est notamment le cas de la culture. Si les musées ont rouvert, ce n’est pas encore le cas des théâtres et des salles de concert qui pourront proposer des spectacles devant un public de 200 personnes dès ce 1er juillet. Cela sera également le cas des salles et des complexes cinémas qui se préparent pour cette reprise.

Parmi les grandes chaines présentes en Belgique, Kinepolis semble avoir tout prévu. Elle a déjà annoncé son programme pour la première semaine de juillet, mixant nouveautés et succès du début de l'année et de l’année dernière.

Il sera impératif d’acheter ses tickets en ligne, où l’écran de choix des sièges a été adapté aux mesures de distanciation. Il est désormais impossible de choisir une place à côté d’une personne ayant déjà réservé la sienne… Oublions à moitié les pop-corns et les sodas: les comptoirs et autres échoppes seront fermées. Il faudra acheter un menu à l’avance sur Internet, à retirer le jour de votre séance. Pour le reste, mesures de distanciation et gestes barrières sont évidemment de mises. Il est également de demandé aux spectateurs de ne venir qu’une demi-heure avant le film au plus tôt et de penser à passer aux toilettes avant le film, afin d’éviter que trop de personnes se croisent !

Dans les autres cinémas, des grands groupes comme ceux des petites villes ou des quartiers, même si la réouverture approche à grands pas, on attend encore avant de communiquer. Du côté des cinémas du groupe Euroscoop (à Namur et Louvain-la-Neuve), on annonce « attendre le protocole du Centre National de Sécurité ». Même chose pour les cinémas des Grignoux à Liège et Namur. « On aura peut-être un fonctionnement à deux vitesses », a déclaré Benoît Thimister, responsable financier, au journal L’Echo. « Pour le théâtre, on entend parler de petites salles (moins de 120 places) avec masque obligatoire. On pourrait imaginer la même chose, et des jauges plus réduites pour des salles plus grandes, avec une distanciation qui créerait une occupation à environ 30%? Réponse très bientôt. »

Comme aux USA

Les mesures sanitaires de vigueur donnent également l’occasion d’envisager le cinéma autrement. A Namur, deux jeunes entrepreneurs vont transformer l’esplanade de la Citadelle en drive-in, comme on en trouvait aux Etats-Unis il y a quelques années. Les spectateurs pourront venir garer leur voiture et profiter d’un film sur grand écran. Pour le son, il suffit de se brancher à une fréquence radio spécifique. Boissons et snacks seront offerts à l’arrivée. La programmation: une sélection de 38 long-métrages - des succès récents aux grands classiques, en passant par quelques films cultes.

Un type d’initiative qu’on devrait voir fleurir ces prochains mois. A noter qu’un concert de musique classique devrait être retransmis sur écran géant à Namur également début juillet. Plus tard dans le mois, on attend une projection événement de Bohemian Rhapsody sur le site des Ascenseurs de Strepy-Thieu. 

Plus de Actu

Les plus lus

Notre Selection