Et si on partait au Luxembourg?

Belgaimage
Belgaimage
Teaser

Ouverture des frontières, deuxième vague de la pandémie... les Belges se posent beaucoup de questions sur leurs vacances d’été. Alors pourquoi ne pas partir tout près, dans la Petite Suisse luxembourgeoise où les chemins de randonnée slaloment entre de magnifiques blocs de grès?

Allergiques aux rochers, passez votre chemin. Car c’est pour eux que les randonneurs se pressent dans le Mullerthal (littéralement “vallée des moulins”), ce petit coin de Grand-Duché bordant l’Allemagne plus communément dénommé, Petite Suisse luxembourgeoise en raison de ses paysages vallonnés. Voilà un milieu exceptionnel caractérisé par la présence de formations rocheuses aux formes fantastiques et aux dénominations singulières. La composition de la roche (du grès) et son érosion ont contribué à façonner des paysages forestiers sans pareil. Le Mullerthal Trail, un itinéraire pédestre pour randonneurs chevronnés, relie les sites les plus pittoresques. Long de 112 kilomètres, il se compose de trois grandes boucles aux ambiances bien différentes. La Route 1 chemine entre prés, champs et forêts. La Route 2, dessinée au centre de la Petite Suisse luxembourgeoise, relie les formations rocheuses les plus spectaculaires. La Route 3 offre à voir d’autres rochers, mais également de beaux vallons et de romantiques châteaux. Nous nous sommes posés à Berdorf. Pour trois motifs. Primo, le village offre de nombreuses possibilités d’hébergement. Secundo, il est le point de départ d’un réseau de promenades bien entretenues et balisées. Tertio, il se situe en bordure de la Route 2. C’est-à-dire au plus près des gorges, grottes, crevasses et autres points de vue aménagés au sommet des blocs de grès. Passons donc en revue quelques “monuments” de cette Route 2. Voici le “Labyrinthe”, où l’itinéraire se fraie un passage parmi les masses rocheuses. Le “Perekop”, gros bloc aux aspects de ruine d’environ 40 mètres de haut; l’escalier aménagé dans une crevasse permet d’accéder à son sommet. La “tour Malakoff” toute en pointe. Les “Gorges du Loup”, larges d’une dizaine de mètres et bordées par des falaises de 40 à 50 mètres de hauteur. Et la “ Hohllay ”, une cavité d’où étaient extraites les pierres servant à la confection des meules des moulins. Dans un décor de conte de fée, ça grimpe, ça descend, c’est fait d’impressionnants dédales d’escaliers, de passerelles de bois, de petits ponts, de gués qui autorisent le franchissement d’un ruisseau en quelques bonds. Ici et là, des escaliers, des échelles ou des cordes permettent d’accéder à des points de vue. Physique, mais diablement jouissif! Surtout lorsqu’il s’agit de se glisser dans des fissures qui “traversent” de part en part d’impressionnants blocs. C’est notamment le cas au lieu-dit “Kohlscheuer”. La crevasse, d’une centaine de mètres, est très étroite, très sombre aussi (lampe de poche indispensable). Mais si pareil passage vous rebute, sachez qu’il est toujours possible de contourner l’obstacle. De temps à autre, le Mullerthal Trail longe de fougueux cours d’eau. Comme dans la romantique vallée d’Aesbach où des éboulis de pierres tapissent le lit du ruisseau. Ou dans celle de l’Ernz Noire aux rives encaissées dans un fouillis de bois d’où émergent des rochers aux formes fantastiques. Au lieu-dit “Schiessentümpel”, un pont de bois surplombe une pittoresque cascade. C’est la carte postale du coin. Et forcément, tout le monde sort le smartphone pour immortaliser les lieux.

Une procession dansante unique au monde

Merveilleux terrain de balades, la Petite Suisse luxembourgeoise est aussi terre de patrimoine. Le double château de Beaufort mérite le détour. Double car sur un même promontoire se dressent les ruines d’une forteresse féodale et un édifice Renaissance du XVIIe siècle. À noter que des liqueurs de cassis, de framboise des bois et de vieille prune sont produites dans l’enceinte du château. Et puis, impossible de passer à côté d’Echternach, la capitale du Mullerthal et la plus ancienne ville du Luxembourg. La cité a conservé son ambiance médiévale: labyrinthe de rues, restes du mur d’enceinte, place du marché bordée d’une mairie gothique. L’imposante basilique romane domine l’ensemble. Sa crypte abrite le tombeau de saint Willibrord, seul saint enterré dans le Grand-Duché. On vous en parle car vers ce tombeau converge chaque mardi de Pentecôte une procession unique en son genre, inscrite depuis 2010 au Patrimoine immatériel de l’humanité de l’Unesco. Quelque 8.000 pèlerins danseurs y participent. Disposés par rangées de cinq, ils se tiennent par le bout de leur mouchoir pour ne pas être gênés dans leurs mouvements et progressent en sautillant au rythme d’une polka sans cesse répétée. On est très loin du pas du randonneur sur le Mullterthal Trail. Si vous êtes dans les parages le 23 mai 2021, voilà une manifestation étonnante à ne pas manquer. www.mullerthal.lu

Berdorf comme lieu de villégiature

Berdorf, c’est le nom d’un village posé sur un plateau, situé à un jet des plus belles formations rocheuses. C’est aussi celui d’un fromage à pâte dure qui, après maturation, développe un goût acidulé un peu comparable à celui du gruyère. 
Pour loger sur place, voici trois adresses aux ambiances bien différentes. 
. Au camping Martbusch, locations de petites cabanes en bois pour 4 personnes maximum. Avantages par rapport à la tente: on y loge au sec et au chaud. Les Pods (38 à 50 € la nuit) sont plutôt rudimentaires, les Megapods (60 à 65 €) intègrent W.-C. et coin cuisine. Infos: www.camping-martbusch.lu.
. Le Trail-Inn Natur & Sporthotel (3 étoiles) est apprécié des randonneurs,
cyclistes et autres grimpeurs. Atelier vélo sur place. Chambres de 80 à 94 €. Infos: www.trail-inn.lu/
. L’hôtel Bisdorf s’inscrit, lui, dans un très beau cadre boisé. Piscine intérieure, sauna et aire de jeux pour enfants. Chambres de 100 à 150 €. Infos : www.hotel-bisdorff.lu/

Plus de Tendances

Notre Selection