Troisième phase du déconfinement: voici les mesures adoptées

@BelgaImage
@BelgaImage
Teaser

Le Conseil national de sécurité (CNS) a confirmé la poursuite du déconfinement qui concerne désormais les restaurants, les cafés, les cultes ou encore les frontières. Le gouvernement va également autoriser un élargissement des contacts sociaux.

Ce mercredi 3 juin, le CNS a confirmé l’arrivée d’un moment très attendu par les Belges : le passage à la troisième phase du déconfinement. La Première ministre Sophie Wilmès a confirmé en conférence de presse que l’affaiblissement de la pandémie de Covid-19 permettait au gouvernement d’avancer un peu plus vers un retour à la vie normale. Désormais, il est question de changer de perspective. Il n’est plus question de compter les libertés retrouvées mais d’énumérer les libertés qu’il reste à retrouver. En ce sens, le mois de juin sera un moment important avec un certain nombre de changements.

Toujours plus de contacts sociaux

Une première catégorie de mesures adoptées ce mercredi par le CNS concerne la vie sociale. À partir du lundi 8 juin, il sera permis d’étendre ses contacts rapprochés avec une dizaine de personnes différentes par semaine en plus des proches du foyer. Ce droit sera individuel et il sera adaptable de semaine en semaine. Cela permettra de limiter les contacts mais aussi de tracer les cas de contamination. Enfin, les réunions de groupe sont restreintes à dix personnes au maximum, que ce soit à la maison, en extérieur ou dans un restaurant.

Comme auparavant, Sophie Wilmès a rappelé que le relâchement des mesures de confinement au niveau social implique un respect mutuel des précautions sanitaires. Cela implique de suivre les règles d’hygiène, de favoriser les activités en plein air ou dans un espace aéré, de prendre des précautions supplémentaires avec les personnes à risque et de respecter la distance de sécurité sauf pour les personnes du même foyer, avec les enfants de moins de 12 ans et les personnes qui font partie de notre vie. Sinon, il faudra porter un masque. Les travailleurs sont protégés par des protocoles et le télétravail est toujours encouragé.

La Première ministre a voulu également dédier un point particulier aux seniors investis dans des activités de bénévolat. Afin protéger ce groupe à risque dans le cadre de l’épidémie, le fédéral planche sur un projet de charte destiné à apporter de la clarté quant aux activités qu’ils peuvent pratiquer sans mettre en péril leur santé.

Le retour de l’horeca, de la culture et des cultes

Le 8 juin marquera également la réouverture de nombreux secteurs de la société. Le plus emblématique est sans aucun doute l’horeca où les cafés, bars et restaurants pourront ouvrir leurs portes avec plusieurs conditions. Il sera question de respecter une distance d’un mètre et demi entre chaque table, d’avoir au maximum dix personnes par table, de donner des masques aux serveurs et de fermer à partir d’une heure du matin. Pour être cohérent, les night shops pourront eux aussi ouvrir jusqu’à cette heure-là. Par contre, les casinos ne pourront rouvrir que le 1er juillet, tout comme les salles de fêtes et de réception avec 50 personnes présentes. Pour les discothèques, cela ne pourra avoir lieu avant la fin août minimum.

Le 8 juin marque aussi le retour des cultes avec l’instauration d’une distance de sécurité et un maximum dans 100 personnes rassemblées quel que soit le type de lieu. En juillet, ce quota sera élargi à 200. Les contacts physiques ne sont toujours pas permis malgré les coutumes de certains rites.

Quant au secteur culturel, particulièrement souffrant, toutes les activités pourront reprendre s’il n’y a pas de public à partir du 8 juin. Celles avec public seront autorisées dès le 1er juillet avec 200 personnes maximum et une distance de sécurité. Cela inclut les cinémas. Les activités ne doivent pas rassembler des personnes à la sortie des salles et le port du masque sera fortement recommandé. Enfin, des aides seront encore à l’étude pour soutenir les secteurs qui ne seront pas encore rentables.

Un été touristique et sportif

Les activités sportives seront de retour en totalité à partir du 8 juin, sans aucune distinction, que ce soit en intérieur ou en extérieur. Les salles de sport sont donc aussi concernées. Un cadre particulier est prévu pour des sports comme la boxe, le basket, le volley et le judo. Les piscines et les centres de bien-être resteront fermés. Enfin, en juillet, le public assis sera permis et les rassemblements sportifs, sous la tutelle d’un entraîneur, pourront se faire jusqu’à 50 personnes et non plus 20 comme avant.

Concernant le tourisme enfin, il sera permis dès le 8 juin de partir en excursion pendant un ou plusieurs jours en Belgique. Pour partir dans les pays de l’UE, au Royaume-Uni et dans les pays de l’aire Schengen, les frontières seront rouvertes le 15 juin mais il faut voir si ces pays auront décidé l’entrée des Belges sur leurs territoires. Pour le reste du monde, l’Europe doit encore se prononcer sur la réouverture de ses frontières.

Les conférences et les parcs d’attractions ne seront pas accessibles avant le 1er juillet. Pour les fêtes de village et les kermesses, cela sera interdit jusqu’au 1er août. Enfin, les autres événements de masse sont toujours non autorisés jusqu’au 31 août.

Notre Selection