Du concret pour la culture, enfin!

botanique
botanique
Teaser

Le Conseil national de sécurité (CNS), qui a lieu ce mercredi 13 mai, doit confirmer la réouverture des musées. Les salles de concert, elles, devront encore patienter mais avancent déjà des pistes concrètes comme l’ont déjà fait les théâtres et les cinémas.

A l’issue de la Conférence interministérielle (CIM) qui s’est déroulée ce mardi en présence des ministres de la Culture des différentes régions et de la Première ministre Sophie Wilmès, cette dernière a confirmé que des décisions seront prises lors du prochain Conseil national de sécurité (CNS) programmé ce mercredi. "On espère ouvrir un petit peu la porte, pas toute grande encore, malheureusement, la culture est un métier de partage et quand on essaie de limiter la progression du virus, ça rend les choses plus compliquées," a ainsi confié Sophie Wilmès au micro de la RTBF

Ouverture des musées

Il se confirme que les musées pourront ouvrir leurs portes au public dès la semaine prochaine, en respectant bien sûr toutes les mesures sanitaires de circonstance (et en maintenant leur service horeca fermé). En attente de la décision du CNS, le BAM (Beaux-Arts) à Mons, le Bozar à Bruxelles, le War Museum à Bastogne, La Boverie à Liège, le Hangar, la Maison d’Erasme, le Musée Juif de Belgique, le Palais du Coudenberg, l’ADAM (Brussels Design Museum), ou encore les musées communaux d’Anderlecht Maison d'Érasme & Béguinage ont déjà pris toutes les mesures pour reprendre leur activité. Nous vous renvoyons au site Internet respectif de ces lieux pour les détails pratiques. Une bonne nouvelle.


Aide au secteur

Le secteur culturel ne désespère pas non plus que l’un ou l’autre geste économique du Conseil national de sécurité soit fait dès ce mercredi pour les artistes, techniciens et autres travailleurs du monde culturel (report automatique des subsides, report du paiement des cotisations sociales, chèque "Culture", ...).

Cinémas et théâtres

Aucune date d'ouverture pour les cinémas et théâtres n'a été fixée pour l'instant. Outre les problèmes d'ordre sanitaire, les cinémas sont aussi tributaires de sorties de films. La sortie mondiale en salles de la plupart des grosses productions a été postposée à la fin de l'été et à la rentrée. Pour les théâtres, dans une situation économique particulièrement précaire, les jauges tenant compte des mesures sanitaires de circonstance, ne permettraient pas, dans la plupart des cas de figure, la rentabilité des spectacles. Pour les techniciens, comédiens, circassiens et, au-delà des théâtres, les artistes de rue, c'est la catastrophe.

Les festivals

On le sait, tous les rassemblements de masse, de type festival, sont interdits -sur décision du CNS- jusqu’au 31 août inclus. C'est irrévocable et on craint même pour les festivals programmés en septembre sur notre territoire.

Les concerts en salle

Aucune décision ne devrait être prise ce mercredi pour les concerts publics en salle qui pourraient, au mieux, reprendre le 1er septembre. Certains parlent d’octobre et d’autres sont encore plus pessimistes. Interrogé par le magazine américain Rolling Stone, le boss américain de Live Nation (géant du spectacle dont la filiale belge Live Nation fait tourner chez nous les plus gros artistes anglo-saxons) espère un retour à la normale « au mieux pour le troisième ou quatrième trimestre 2021 ». Néanmoins, le secteur francophone se mobilise. Après les théâtres et les salles de cinéma qui dont déjà avancé certaines pistes, un collectif représentant plusieurs salles de concerts en Fédération Bruxelles-Wallonie (Botanique, Maison de la Musique, Reflektor, Eden, Centre René Magritte de Lessines),  labels (PIAS Belgique) et fédérations (Conseil de la musique, PointCulture, Jeunesses Musicales) a mis ses propositions sur la table. Celles-ci visent à sensibiliser les autorités mais aussi à faire redémarrer les lieux de concerts.

Plan en trois phases

"Notre questionnement, aujourd'hui, concerne la pleine reprise de l'activité des concerts. Aucune directive officielle n'étant encore annoncée, en tant qu'opérateurs du secteur, il nous incombe d’anticiper les choses en préparant activement cette reprise au travers d'un calendrier qui reflète ce que nous pensons possible et capables de réaliser", notent les signataires. Concrètement, ce calendrier "idéal" comprendrait trois phases. Il a été remis à la Ministre Bénédicte Linard, en charge de la Culture pour la Fédération Wallonie-Bruxelles, en vue de la Conférence Inter Ministérielle qui s’est tenue de ce mardi 12 mai et du Conseil National de Sécurité de ce mercredi 13 mai.

A partir du 18 mai

Ce plan (qui est donc un plan, rien n'est encore validé) prévoit un retour progressif des équipes internes sur les lieux de travail.  Tout d'abord, le personnel en charge de l'entretien des infrastructures (régie des bâtiments, régie artistique, entretien et sécurité sanitaire). Puis, le personnel administratif. Cette reprise du travail devra être accompagnée des mesures sanitaires de circonstance.

A partir du 1er juin

Reprise du travail (et donc des rémunérations) avec des intervenants extérieurs, notamment des techniciens et des artistes (pour des répétitions, résidences, séances d’enregistrement privées, …). Pour autant que la situation le permette et avec l'accord des autorités, il pourrait être envisagé de tester, en fin de résidence, l'organisation d'un concert pour public restreint (une quinzaine ou une vingtaine de personnes en respectant toutes le mesures sanitaires).

A partir du 1er septembre

Reprise de l'activité publique. Yeah !  "Nous sommes bien conscients qu’aucune solution ne sera optimale et que le risque zéro n'existe pas, mais nous voulons, en tout cas, croire en l'avenir et le préparer au mieux", concluent les signataires.
 

Plus de Aucun nom

Les plus lus