Faire du shopping à l'heure du déconfinement: le guide pratique

une flèche au sol devant un commerce de la Rue Neuve, à Bruxelles
une flèche au sol devant un commerce de la Rue Neuve, à Bruxelles
Teaser

Ce lundi 11 mai marque la réouverture des commerces non-essentiels, sous de strictes conditions. Mode d'emploi.

C'est un soulagement pour les commerçants. Après quasi deux mois sans un seul client, ils vont pouvoir rouvrir leurs magasins dès ce lundi 11 mai. Le dernier Conseil national de Sécurité a donné mercredi dernier son feu vert, conditionné au strict respect d’une série de mesures. À savoir, la distanciation sociale, pas plus d’un client par 10m2 et 30 minutes maximum dans le magasin. Il est également chaudement recommandé de porter une protection couvrant le nez et la bouche. Enfin, les clients doivent venir seuls. Une exception est toutefois tolérée pour les enfants de moins de 18 ans, accompagnés d’un parent, ainsi que pour les personnes ayant besoin d’une aide. Bref du shopping, comme vous ne l'avez jamais vu, où règnent gel hydroalcoolique et barrières Nadar.  

Outre le plan Phœnix, consigné par les fédérations patronales et les syndicats du secteur, un autre guide, publié par le SPF Economie, décrit les mesures nécessaires pour redémarrer les activités en toute sécurité, à l'attention des commerçants. Et pour les clients? Voici quelques conseils et règles à respecter.

Aller à l'essentiel

Outre le respect des consignes affichées dans les magasins, les clients devront faire preuve de civisme et de bon sens. Pas de virée shopping si vous présentez des symptômes, ni de lèche-vitrines pour le plaisir. Une sortie dans les magasins doit se limiter à ce dont vous avez besoin. Pour être certain que l’article recherché est disponible en rayon ou en stock, comme un livre par exemple, n'hésitez pas à contacter dans un premier temps le vendeur. Vu le court laps de temps accordé par client dans un même magasin, il est préférable de réaliser une liste, si vous avez plusieurs achats à effectuer.

la rue neuve à Bruxelles divisée en deux

© BELGA IMAGE/VIRGINIE LEFOUR

Autre recommandation: s’il y a trop de monde devant le magasin, mieux vaut rebrousser chemin et reporter son shopping. Vous avez déjà attendu deux mois, vous pouvez encore patienter quelques jours.

Pour l'essayage

Parmi les commerces autorisés à rouvrir leurs portes, les magasins de vêtements ont dû mettre en place des mesures particulières pour les cabines d'essayage. Celles-ci seront désinfectées entre chaque visite. Si ce n'est pas possible, il est recommandé de les interdire d'accès, purement et simplement. Quant aux vêtements essayés mais pas achetés, ils seront mis de côté durant une journée, avant d’être à nouveau mis à disposition dans le magasin. C'est bien évidemment une nouvelle organisation et une charge de travail supplémentaire pour les vendeurs. Pour les soutenir, limitez-vous une nouvelle fois à l'essentiel et, de façon générale, touchez que les produits que vous comptez acheter.

Pour celles et ceux qui ne veulent pas s’éterniser dans une cabine par crainte d’une éventuelle contamination, l'essayage à la maison semble, à première vue, être la solution. Mais, si la taille ne convient pas, un retour en magasin s'impose pour échanger l'article. Ce qui n'est finalement pas idéal. Pour les chaussures, dont l'essayage est presque inévitable, il est conseillé, après désinfection des mains, d'enfiler des chaussettes jetables.

une vendeuse dans un magasin de chaussures

© BELGA IMAGE/Matthias Bein

Dans les centres commerciaux et les grands magasins

City2, Rive Gauche, Wijnegem… Tous les centres commerciaux du pays ont mis en place une série de mesures pour éviter tout effet de foule et sécuriser ces espaces fermés. Des gardiens seront présents à l'entrée pour réguler les flux en cas de besoin, mais aussi pour diriger les consommateurs notamment vers les bornes de produits désinfectants. Les entrées et sorties étant dorénavant distinctes, un marquage au sol guidera les clients pour éviter qu'ils ne se croisent davantage. Les enfants n’auront pas accès aux aires de jeux et les places assises seront interdites. Côté parking, le stationnement sera également limité de manière à ce que la distanciation sociale soit toujours possible.

Si la majorité des commerces ne s'attendent pas encore à un rush ce lundi, ce n'est pas le cas d'Ikea. Le géant de l'ameublement suédois se prépare à être pris d'assaut, comme ce fut le cas en Allemagne la semaine dernière. Sous l'ère Covid-19, la virée chez Ikea ressemblera encore davantage à un parcours du combattant. Y rester 30 minutes maximum relève même de l'impossible. Un nombre limité de personnes sera autorisé à entrer, avec un minimum de 25 m2 par client, a communiqué la chaîne, qui demande à ces derniers de bien préparer leur visite. Le parcours du showroom devra être obligatoirement suivi, sans possibilité de raccourcis et sans passage par le restaurant, ce dernier étant fermé comme les établissements horeca des galeries et centres commerciaux.

Sur le même sujet

Plus de Actu

Les plus lus