Toutes les communes fourniront des masques, mais en retard

masques
masques
Teaser

Les masques sont essentiels à la réussite du déconfinement, selon les experts. De nombreuses communes ne les ont pas encore distribués mais toutes se décarcassent, tant à Bruxelles qu'en Wallonie.

Le port du masque est une des conditions sine qua non de la réussite du déconfinement. Les masques (ou foulards et écharpes) sont désormais obligatoires dans les transports en commun. Les communes ont été chargées d'en distribuer. La plupart des communes avancent même si c'est en ordre dispersé et même si ce n'est pas encore au point. Les 9 communes germanophones se sont mises ensemble de manière efficace pour un achat groupé mais qui sera distribué fin de cette semaine.

 Un sondage réalisé par l'Union des villes et des communes de Wallonie dresse l'état des lieux des distributions de masques. L'UVCW, en collaboration avec le ministre des Pouvoirs locaux (Dermagne) a lancé un sondage.  Selon l'UVCW,  "il apparait au décompte final que la totalité des 262 communes wallonnes ont agi, avec célérité, créativité et efficacité pour ne laisser aucun Wallon démuni à l'heure de sortir progressivement de l'isolement sanitaire." 

 

L'état des lieux de la situation à Bruxelles est très actif mais complexe. De nombreuses communes comptent encore sur des achats groupés au niveau de la région. Mais toutes ont fait quelque chose.  La commune d’Anderlecht a acheté un stock auprès de firmes privées. La distribution, en priorité aux plus de 65 ans, est en cours. La suite de la distribution sera adaptée en fonction de la réception des masques régionaux. Tous les soignants et résidents de la seule maison de repos de la commune ont été approvisionnés en masques. A Auderghem, l'objectif était que chaque habitant de la commune possède au moins un masque avant le 3 mai. La commune a constitué des stocks de tissus et fait désormais appel à des bénévoles pour la confection de masques. Pour l’instant, elle peut compter sur le travail de 125 couturiers et couturières. A Ganshoren, une commande de masques sera distribuée le 8 mai. Woluwe-St-Lambert va distribuer des milliers de masques buccaux en tissus, lavables et réutilisables. Ils seront gratuits, en échange d’un don versé aux hôpitaux universitaires de la Région bruxelloises. Evere fournira 2 masques par habitant. À la Ville de Bruxelles, des milliers de masques ont été commandés la semaine dernière. Mais comme la production risque de prendre du temps, la distribution se fera dans un premier temps aux agents communaux, aux élèves et professeurs des écoles qui pourront obtenir au moins un masque en tissu lavable et aux plus de 65 ans et bénéficiaires du CPAS. Pour tous les autres habitants de plus de 12 ans, l'obtention de masques se fera sur base d'une inscription préalable. Koekelberg a demandé à des citoyens bénévoles de fabriquer des masques, un achat viendra en complément de cette production. L'objectif est qu’en début de déconfinement, 2 masques soient distribués aux habitants de Koekelberg qui sont dans la nécessité de se déplacer. A Woluwe Saint-Pierre, un masque par habitant sera distribué à tous les habitants âgés de plus de 12 ans, gratuitement.  Une commande est attendue pour le 8 mai 2020. Une autre pour le 11 mai.  En attendant, la commune distribue, dans la limite des stocks disponibles, les masques qu'elle reçoit suite à l'appel aux dons lancé le 8 avril dernier. Schaerbeek, dès le début de cette crise, a acheté des masques pour les mettre, en priorité, à disposition des plus fragilisés. Différents ateliers de couture schaerbeekois en confectionnent et sont en vente dans les commerces locaux.

 En attendant, des masques sont aussi  désormais en vente dans les supermarchés, à la stupéfaction des 4800 pharmaciens belges qui les ont vendu avec une extrême parcimonie jusqu’ici. Ces derniers sont scandalisés que des masques soient trouvés si facilement alors qu’ils en ont cherché pendant deux mois. Ils réclament les bons de commande pour savoir quand et comment la grande distribution a pu se constituer ces stocks massifs.

 

Plus de Actu

Les plus lus