Retour aux sources: L’incroyable banquier d’Hitler

Hjalmar Schacht, le banquier d'Hitler
Hjalmar Schacht, le banquier d'Hitler
Teaser

A ne pas manquer ce soir à 22h30 sur La Trois.  Retour sur le destin d’un financier qui a mis Hitler au pouvoir avant de comploter contre lui.

Dans la longue série des épisodes méconnus de la Seconde Guerre mondiale, on peut désormais ajouter celui qui concerne Hjalmar Schacht. Ce banquier allemand, véritable génie, a occupé une grande place dans l’ascension d’Adolf Hitler. Mais son impact sur son pays se mesure déjà une vingtaine d’années avant la folie nazie. Alors que l’Allemagne vit le traumatisme de l’après-Grande Guerre, il parvient à juguler la crise en 1923 en tant que commissaire de la monnaie. Sans lui, la crise économique des années 30 aurait encore davantage saigné les Allemands. Hitler voit en Schacht un allié de poids pour gérer les affaires économiques de son IIIe Reich. Une fois le costume de chancelier enfilé, il le nomme président de la Banque d’Allemagne, puis ministre de l’Économie. On croit l’idylle éternelle, d’autant que les deux hommes ont des choses en commun, comme leur antisémitisme passionné. Mais à la fin des années 30 déjà, le banquier se brouille avec plusieurs pontes du parti, Hermann Göring en tête. Sa gestion du portefeuille nazi commence également à être critiquée. Les dépenses militaires entraîneraient notamment une hausse de l’inflation. S’il a participé à mettre Hitler au pouvoir, Hjalmar Schacht a aussi pris part, vers la fin de la guerre, à la résistance. Il a même été l’un des cerveaux de l’attentat contre le Führer en 1944. Ce qui lui vaudra des années de survie dans les camps de Ravensbrück et de Dachau. À la libération, il sera l’un des trois anciens nazis acquittés au procès de Nuremberg, avant d’œuvrer pour une économie plus responsable et de conseiller une poignée de pays en développement. Rien n’est donc simple avec Hjalmar Schacht. Cinquante ans après sa mort, il reste un personnage plus controversé que haï.

Plus de Médias

Les plus lus