Le monde en face: Effondrement?

Effondrement
Effondrement
Teaser

A ne pas manquer ce soir à 20h55 sur France 5. Ce reportage est annoncé comme une enquête sur les survivalistes… mais dépasse son sujet pour aborder nos perspectives d’avenir.

On ne se contentera pas de rigoler des Américains paranos et de leurs caves bourrées de conserves depuis la Guerre froide. Il y aura bien Larry Hall, dans son bunker full autonomie, full gadgets, full protection, droit sorti des romans Silo ou du jeu vidéo Fallout. On verra les citadins en stage de survie et les “preppers” new-yorkais, sac à dos toujours prêt, ready pour fuir dans les bois. Les scientifiques apportent la prise de recul face à l’anecdotique. Ça commence soft, avec des sociologues qui rappellent que depuis le déluge (au moins), l’être humain nourrit la peur de l’apocalypse dans son inconscient collectif. Les deux reporters Alfred de Montesquiou et Julien Blanc-Gras sou-lignent la part de fantasme liée à la peur de l’effondrement. Ça ne les empêche pas d’en montrer, aussi, la pertinence. Le film change de ton, ça devient vrai. Les témoins suivants ne sont plus d’extrême droite. Leur discours sonne rationnel et est même confirmé par les chercheurs. Les Cassandre, qu’on commence à croire, ce sont Yves Cochet, ancien ministre de Lionel Jospin ou Pablo Servigne, grande figure de la “collapsologie”. Pour eux, la finitude est une certitude. La deadline est proche, 2030, 2040, 2050. Ils n’ont pas peur, ils se préparent. On les voit revenir à la terre, aux énergies non fossiles, au low-tech, au collectif, à l’entraide, à la permaculture. Leur message se diffuse d’ailleurs, et touche l’opinion publique. Il paraît que la peur est un moteur. Face au film, le public non averti risque plutôt de finir en position fœtale. Les auteurs ont beau terminer par l’espoir, le constat reste anxiogène. À vous de voir si vous préférez la pilule bleue ou la pilule rouge.

Plus de Médias

Les plus lus