La rentrée scolaire, ça sera pour les 18 et 25 mai

Teaser

La Fédération Wallonie-Bruxelles a apporté des précisions sur le retour à l’école, qui ne concernera pas toutes les classes et se fera par petits groupes. Les années terminales de primaire et de secondaire reprendront le 18 mai. Si tout se passe bien, les premières et deuxièmes primaires, ainsi que les deuxièmes secondaires suivront le 25 mai.

Dans la foulée du dernier Conseil national de sécurité (CNS), le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a détaillé dans une circulaire publiée ce samedi les contours de la rentrée scolaire. Elle aura lieu, pour une partie des élèves, le 18 puis le 25 mai. Précision importante : cette rentrée scolaire ne se fera que si les précautions sanitaires exigées par le gouvernement fédéral seront respectées.

Les conditions sine qua non à la reprise des cours sont donc les suivantes : pas plus de 10 élèves par classe ; un espace de 4M2 par élève minimum et 8M2 par enseignant ; le port obligatoire du masque à partir de 12 ans ; le nettoyage systématique des mains et des locaux ; l’ aération des espaces ; la limitation maximale des déplacements et contacts entre groupes, etc. Tant qu’un établissement scolaire ne peut garantir le respect de ces mesures, la rentrée y sera suspendue.

Qui retourne à l’école et quand ?

Si les conditions pré-citées sont rencontrées, les élèves des années terminales, c’est-à-dire de 6ème primaire et de 6ème ou 7ème secondaire reprendront le chemin de l’école le lundi 18 mai. Les classes seront divisées en groupes (de maximum 10 élèves donc). Chaque groupe sera présent en classe maximum deux jours par semaine.

Après évaluation de la situation et si les écoles en ont « la capacité organisationnelle », de nouvelles classes pourront reprendre, à partir du lundi 25 mai : les 1 ères primaire et les 2èmes secondaire (année du CE1D). Si possible, les 2èmes primaire retourneront également en classe.

Pour les 1ères et potentiellement 2èmes primaire, cela se fera à concurrence d’un jour par semaine par groupe. Pour les 2èmes secondaire,  à concurrence de deux jours par semaine par groupe.

À noter que la circulaire émise par la Fédération Wallonie-Bruxelles prévoit la possibilité pour les élèves en difficulté scolaire de se rendre à l’école, « qu’elle que soit leur année d’étude », afin de « renouer le contact avec leur (s) enseignant (s) à concurrence de maximum 1 jour par semaine à partir du 25 mai » et ceci, « sous réserve des capacités organisationnelles ».

Et pour tous les autres élèves ?

Pour tous ceux qui ne sont pas concernés par ce retour en classe les 18 et 25 mai, les mesures en vigueur depuis la mi-mars restent d’application : des travaux à domicile sont en prévus pour les élèves, travaux qui « ne peuvent en aucune manière porter sur des apprentissages qui n’ont pas été abordés préalablement en classe [et qui ] doivent s’inscrire dans une logique de rémédiation-consolidation-dépassement ».

Reste à savoir ce qu’il adviendra précisément de ces élèves, surtout après le déconfinement prévu dans les entreprises et dans les commerces les 4 et 11 mai. Selon les autorités, il convient « d’anticiper une montée en puissance des garderies. Aux publics considérés comme prioritaires jusqu’ici, il s’agira d’ajouter tous les secteurs en reprise, mais aussi des enfants vivant dans des conditions sociales compliquées ». En l’état, il est fait appel à la « responsabilité collective des parents pour qu’ils envisagent toutes les alternatives de garde possibles n’impliquant pas de personne à risque ».

Encore une précision : la rentrée scolaire au niveau maternel est suspendue jusqu’à nouvel ordre.

Quid des absences ?

L’obligation scolaire est une compétence fixée par le fédéral. Pour autant, comme l’a rappelé la ministre de l’Éducation Caroline Désir (PS), le contrôle des présences à l’école incombe à la Fédération Wallonie-Bruxelles. Celle-ci, vu la période, a semble-t-il décidé de faire preuve de souplesse. Les élèves absents qui font partie des classes prioritaires (qui rentrent le 18 et 25 mai) pourront être notés en absence injustifiée. Pour autant, ces absences ne devront « pas être signalé[e]s » et des modalités « devront être mises en place pour éviter de préjudicier » les enfants concernés « dans leur parcours scolaires ».

Matière et réussite

Pour les élèves de retour à l’école, de nouveaux apprentissages seront proposés, mais seront limités aux « savoirs de base et aux connaissances essentielles à acquérir pour parachever au mieux l’année d’étude ». Comme déjà annoncé , les épreuves certificatives (CEB, CE1D et CESS) sont annulées. Des évaluations pourront être prévues, mais ne « pourront pas être concentrées sous la forme d’une session de fin d’année et ne pourront porter que sur des matières qui ont été enseignées en classe ».

Pour toutes les années, ce sont les équipes éducatives et les conseils de classe qui jugeront de la réussite des élèves. Il est également annoncé que le redoublement « doit être exceptionnel » et que la décision de réussite ou d’échec doit être prise « en dialogue avec les parents et les élèves ».

Et dans le supérieur ?

Le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a également adopté par arrêté  des mesures concernant l’enseignement supérieur pour l’année académique 2019-2020. Les mesures principales sont les suivantes :

-les modalités relatives aux examens doivent être communiquées au plus tard ce lundi 27 avril. La matière qui fera l’objet d’une évaluation devra être précisée, tout comme la nature générale de l’examen (écrit, oral, etc.). Si l’examen est organisé à distance, l’étudiant aura jusqu’au 4 mai inclus pour notifier qu’il ne se trouve pas dans les conditions matérielles adéquates pour présenter l’examen, afin qu’une solution adaptée lui soit proposée.

- Une semaine au minimum sera intégrée entre la fin des activités d’apprentissage et le début des évaluations (semaine blanche).

- l’examen d’entrée en médecin et dentisterie du 3 juillet au Heysel est reporté au 28 août, sous réserve de la situation sanitaire qui sera alors en vigueur.

Plus de Actu

Les plus lus