Le mystère angoissant de la surmortalité en maisons de repos

Teaser

Il y a deux fois plus de décès en maisons de repos qu'en hôpitaux. Les premiers résultats des tests Covid-19 des personnes âgées en Flandre sont alarmants alors que la Wallonie traîne. Une tragédie va-t-elle éclater au grand jour?

L'épidémiologiste de l'ULB et membre de l'équipe d'experts du gouvernement pour le déconfinement, Marius Gilbert, relève la réalité dramatique des maisons de repos. « Nous vivons deux épidémies. La première est celle liée à la transmission qui se déroule dans la communauté et est globalement sous contrôle grâce au confinement. La deuxième se déroule actuellement dans les maisons de repos, avec des incertitudes sur les causes de décès », écrit-il.

Les chiffres sont choquants. On enregistre deux fois plus de décès dans les maisons de repos que dans les hôpitaux.

 

«En temps normal, on recense chaque jour 300 décès par jour, dont un certain nombre en maisons de repos où les personnes arrivent généralement en fin de vie", relativise Jean Macq, professeur à l'institut de recherche santé et société de l’UCLouvain. L'expert dit cependant n'avoir aucune idée du taux de mortalité dû au Covid-19 en maison de repos. « Il est tout à fait possible qu'il y ait une surmortalité dûe au Covid-19 liée au manque de personnel, d'infirmières et d'aides-soignants, manque qui était déjà énorme avant la crise. Et puis, les médecins généralistes ne sont pas allé sur place pendant longtemps et on consulté par téléphone. C'est aussi un facteur. A présent, des équipes de médecins engagés s'y rendent à nouveau mais ça a mis du temps. On connait l'état de fonctionnement des maisons de repos. Sous-staffées, elles ont manqué de matériel de protection et manquent toujours de matériel en oxygène pour les malades qui en ont besoin à cause du Covid-19 », souligne Jean Macq.

Il y a une forte probabilité aussi que les conditions d'isolement et anxiogènes dans lesquelles les personnes âgées sont plongées à cause du coronavirus puisse favoriser leur décès. Elles pourraient "se laisser mourir". On nomme cela le "syndrôme du glissement".

Les tests en Wallonie sont en retard

En attendant, les suspiscions sont lourdes. Nul ne connait l'ampleur réelle et précise de la catastrophe. Il est régulièrement avancé que l'ensemble des décès en maisons de repos est comptabilisé dans les chiffres Covid-19, ce qui fausserait les résultats. Seuls des tests comme les réalisent depuis le début les hôpitaux permettraient d'y voir plus clair. Les tests de dépistage ont commencé mais avec une lenteur effroyable.

Sciensano annonce des résultats pour plus de 6 126 résidents en Flandre alors qu’en Wallonie, il n’y a des résultats que pour 139 résidents alors qu'il y a 49 120 lits dans les maisons de repos wallonnes.Les chiffres de Sciensano annoncent 20 % de contamination parmi les résidents des maisons de repos du Nord du pays. « Que fait la ministre Christie Morreale ? Elle choisit de ne pas tester les résidents dans l’urgence. C’est illogique et irresponsable », dénonce Germain Mugemangango, chef de groupe PTB au Parlement wallon.  Si la proportion de résidents contaminés devait être la même dans le Sud du pays ce serait alors près de 9 000 résidents qui seraient diagnostiqués positifs. « Un tel chiffre serait catastrophique et demanderait des mesures d’urgence d’une toute autre ampleur que celles prises actuellement », lance le député du parti de gauche qui ajoute : « C’est la raison pour laquelle on doit clarifier la situation au plus vite. Et pas dans trois semaines ! »  

La ministre Christie Morreale fait, de son côté, valoir une nouvelle distribution de masques FFP2 ce week-end au sein de toutes les structures d'hébergement où il y a de petits et gros foyers infectieux. En attendant, les visites "premises" par le conseil national de sécurité sont reportées. Elles ne pourront pas démarrer ce lundi. C’est à l’issue de la phase de tests et en concertation avec le secteur que le Gouvernement de Wallonie définira les modalités concrètes de cette autorisation.

 

Plus de Actu

Les plus lus