Christophe vu par Christophe: autoportrait

Teaser

Moustique avait rencontré plusieurs fois le chanteur dispauru ce jeudi 17 avril. Toujours la nuit et souvent jusqu’à l‘aube. Compilation de  "ses mots bleus" qui ont valeur d’autoportrait.

Le gimmick 

«La recherche du gimmick, c’est une obsession. Une vraie drogue. Mon bonheur et aussi mon plaisir. Le déclic peut provenir d’un son, d’une idée, d’une émotion, d’une rencontre, d’une odeur. Le problème, c’est que tant que je n’ai pas trouvé le bon gimmick pour une chanson, je n’enregistre rien de définitif. Alors j’accumule, jusqu’au moment où je trouve le truc qui va transformer l’esquisse en petit film. »

Film

« Mes albums sont comme des films, sans les images. »

La moustache

«Au début des années septante, j’ai dédicacé une photo en dessinant une moustache et je me suis dit que c’était une bonne idée. J’ai voulu plusieurs fois la virer, mais elle fait partie intégrante de mon image. »

Dandy

« Des journalistes du quotidien Le Monde ont mené une enquête pour savoir quel était le premier artiste à porter un veste de smoking sur un jeans vintage. Certains disaient Gainsbourg, pour d’autres c’était Andy Warhol. Finalement, on s’est rendu compte que c’était moi qui avais lancé la mode. Ce code vestimentaire n’a rien de glamour ou d’élitiste. J’aime les smokings, j’aime les jeans. Quand je joue à la pétanque, je mets un genou à terre pour pointer. Avec un jeans, c’est plus facile. Comme je le chante dans « J’l ai pas touché », c’est mon style décalé. »

Cocktail

« Mon cocktail préféré, c’est le Bull Shot, j’ai longtemps carburé à ça dans les 60 et 70. Tu prends 2/5 de consommé de bœuf, 3/5 de vodka. Tu mélanges, tu ajoutes du jus de citron frais et du tabasco. Ça claque. C’était la boisson préférée des bluesmen du Delta et la préférée de Charlie Parker. »

Aline

« Dans les années 80, la télé me demandait souvent de venir chanter Aline ou Les mot bleus. J’ai toujours refusé. Depuis lors, on me fout la paix avec les émissions de variétés nostalgiques ou avec les croisières yé-yé. »

Collectionneur

« On dit toujours de moi que je suis un collectionneur. C’est faux. Je suis amateur de belles choses, j’adore les livres d’art, les vieilles odeurs, les films noirs de l’Âge d’or d’Hollywood. J’ai un regard sur les objets mais je ne les collectionne pas et je n’éprouve pas de regrets lorsque je me séparer d’eux. Il m’est arrivé de revendre des juke-boxes ou des caisses de 78 tours blues et d’en acheter d’autres la semaine suivante. »

La nuit

« Je me réveille vers 17/18h, j’écoute la Callas et je me sens bien. Je ne sais vivre que la nuit, c’est mon univers et celui de la plupart de mes chansons. Les gens que tu croises la nuit sont plus vrais. Ils ne trichent pas. L’obscurité est la lumière des fous. Et je suis un mec un peu fou. »

La mort

« J’ai voulu longtemps qu’on m’enterre dans un juke-box Victory, un modèle en bois assez haut. Enfin, suffisamment haut pour me permettre de m’y glisser une fois le moment venu. Puis j’ai appris que les Américains avaient fabriqué le Victory pendant la guerre et l’idée m’a paru moins séduisante.
Toutes les citations proviennent d’interviews de Christophe publiées dans Moustique.

Plus de Aucun nom

Les plus lus