Le vaccin contre la tuberculose pour nous rendre plus résistant au Covid-19 ?

Teaser

Dans cette guerre contre le coronavirus, un coup de pouce pourrait venir du vaccin BCG. Des études sont en cours, notamment aux Pays-Bas et en France. Explications.

Le vaccin contre la tuberculose ou BCG, à savoir « vaccin bilié de Calmette et Guérin », est connu de tous, ou presque. Depuis 1921, le BCG a permis de venir à bout de la tuberculose. Certains pays continuent de vacciner leur population (Japon, Brésil, Portugal) quand d'autres (comme la France ou la Belgique) l'ont abandonné il n'y a pas si longtemps (chez nous, le BCG a même été retiré de la vente). À ce jour, il y a encore 3 milliards de personnes vaccinées contre la tuberculose dans le monde.

Tuberculose et coronavirus

Des chercheurs ont voulu comparer les données entre les pays vaccinés au BCG depuis longtemps et les autres... Et leur réaction face au Covid-19. Deux cas leur ont mis la puce à l'oreille. D'abord, celui de l'Espagne et du Portugal. Les deux pays de la péninsule ibérique ont beau se trouver côte à côte, leur réaction face au Covid-19 est tout sauf similaire. Là où le nombre d'infectés a explosé en Espagne (150.000 cas pour un peu moins de 50 millions d'habitants), elle est restée relativement basse au Portugal (environ 15.000 cas pour 10 millions d'habitants). La différence principale entre les deux pays est que le Portugal, contrairement à l'Espagne, continue de vacciner sa population au BCG.

Ensuite, le cas de l'Allemagne où une nette différence de réponse au Covid-19 se fait sentir entre les habitants de l'ancienne RFA et ceux de l'ancienne RDA, les premiers étant proportionnellement près de trois fois plus atteints que les seconds par le Covid-19. Là aussi, la différence majeure est à chercher du côté du vaccin contre la tuberculose qui était utilisé massivement en ex-Allemagne de l'Est.

Evidemment, comparaison n'est pas raison, il y a d'autres facteurs à prendre en compte et il faut se garder de trouver un lien de cause à effet... Pour le moment. Car des chercheurs hollandais, mais aussi espagnols, français et australiens se sont penchés sur la question. Le BCG pourrait-il ralentir le Covid-19 ? Diminuer le nombre d'infectés et rendre les infections moins fortes ? Des études sont en cours...

Renforcer le système immunitaire inné

Ce qu'on sait, c'est que le vaccin contre la tuberculose permet de mieux armer le système immunitaire. Or, c'est là que le Sras-Cov2 frappe le plus fort. Les personnes les plus à risque sont aussi celles dont le système immunitaire est le plus fragile. Le BCG pourrait ainsi armer le corps face aux méfaits du Covid-19 en renforçant notre système immunitaire inné (la première barrière face aux microbes à différencier du système immunitaire acquis, celui qui développe des anticorps). Il agirait ainsi comme « un exercice militaire en temps de paix » pour « combattre l'ennemi efficacement en temps de guerre », selon les mots de Laurent Lagrost, directeur de l'institut de recherche Inserm en France, sur BFM TV.

Les premiers résultats de l'étude française arriveront d'ici trois à quatre mois.

Plus de Actu

Les plus lus