Le festival metal français Hellfest annulé. Le Graspop aussi?

Teaser

Le rassemblement metal français devait se dérouler du 19 au 21 juin, le même week-end que son cousin belge Graspop qui devrait lui aussi passer à la trappe.La décision pour les festivals belges tombera le 15 avril.

Ben Barbaud, directeur du festival Hellfest, l’a révélé en exclusivité au quotidien français Parisien. L’édition 2020 de son festival metal qui devait se dérouler du 19 au 21 juin à Clisson, près de Nantes, est annulée en raison de la pandémie du Covid-19. Le Hellfest est le troisième festival de musique le plus important de France en terme d'affluence (180.000 spectateurs au total). Ben Barbaud a donné rendez-vous aux fans de metal en juin 2021.
"Je viens d'apprendre par les autorités de l'État qu'un arrêté interdit notre manifestation", a-t-il ajouté en précisant que cet arrêté "permet d'annuler les contrats avec les artistes et les prestataires pour cas de force majeure". Il estime néanmoins les pertes sèches à deux millions d’euros.

Festivals belges: décision 15 avril

Le Hellfest se déroule traditionnellement le même week-end que le Graspop Metal Meeting belge (Dessel, du 18 au 21 juin). Plusieurs groupes étaient programmés cette année dans les deux événements. On pense notamment à Faith No More, Judas Priest, Deep Purple, Killing Joke ou encore The Offspring. On voit mal comment le Graspop Metal Meeting pourrait avoir lieu sans ces gros noms qui préfèreront, par sécurité sanitaire et pour des raisons économiques, reporter toute leur tournée des festivals plutôt que de maintenir des dates de plus en plus hypothétiques.

Côté belge, comme déjà écrit, les gros festivals d’été attendent une décision du Conseil national de sécurité (CNS) pour officialiser l’annulation ou le report de leur événement. Cet décision du CNS, qui tombera le mercredi 15 avril, leur permet d’invoquer "un cas de force majeure" auprès de leurs partenaires, des agents des artistes et des compagnies d’assurances. Pour Ben Barbaud, l’issue ne fait aucun doute. « Il y a un mois je pensais encore qu'on arriverait à maintenir l’événement. Mais aujourd'hui, j'ai du mal à imaginer que les gros festivals puissent avoir lieu cet été », estime le directeur déçu mais lucide du Hellfest.

 

Plus de Aucun nom

Les plus lus