Un chat contaminé par le Covid-19 en Belgique: “Il faut relativiser”

Teaser

Un premier cas de transmission de l’homme vers l’animal a été constaté à Liège. Victimes indirectes de l’épidémie, nos compagnons à quatre pattes n’en sont pas pour autant vecteurs.  

C’est une première en Belgique. Un chat a été infecté par son maître. Avec les deux chiens identifiés à Hong Kong, cela porte le nombre d’animaux contaminés par le Covid-19 dans le monde à… trois. Un bien maigre bilan comparé à la pandémie actuelle. “Il s’agit d’événements rares”, souligne Etienne Thiry, professeur de virologie à la Faculté de Médecine Vétérinaire de l’ULiège. “Nous sommes dans une épidémie qui est strictement humaine à l’heure actuelle.

C’est sa faculté qui a fait cette découverte, annoncée ensuite publiquement par Emmanuel André ce vendredi lors d’une conférence de presse du Centre interfédéral de crise Covid-19 du SPF Santé publique. Les deux experts s’accordent à dire que l’homme n’a donc rien à craindre. “C’est uniquement une transmission d’un virus humain, dans des cas rares, vers des animaux de compagnie”. Et non l’inverse.

La cause : un environnement contaminé

Face à cette découverte, il faut faire la distinction entre deux éléments. “C’est vraiment capital”, martèle le professeur. D’une part, le chat et chien de Monsieur et Madame Tout le monde. “Il n’y a jamais eu de Covid-19 chez ces animaux-là, ils doivent donc conserver leur état de bonne santé et leur bien-être. C’est particulièrement important qu’ils puissent réconforter leurs propriétaires par des temps pareils”, explique le spécialiste. D’autre part, les animaux vivant dans un “environnement contaminé”, à cause d’un propriétaire malade qui excrète massivement le virus. C’est uniquement dans ce contexte que les scientifiques ont relevé des “cas rares” de contamination, à savoir ces deux chiens et un chat.

Ce félin vivait chez sa propriétaire confinée en isolement après un diagnostic positif de virus SARS-CoV2. Une semaine après le retour de cette dernière d’Italie, l’animal a présenté des symptômes : des problèmes digestifs, puis respiratoires. “On ne peut pas encore formellement les attribuer au Covid-19, mais c’est possible. Actuellement, le chat est en bonne santé”, précise et rassure Etienne Thiry, président du comité scientifique de l’Afsca qui a publié un conseil urgent à propos du risque zoonotique du nouveau coronavirus. Même s’il est trop tôt pour le confirmer, le risque de complication pour les animaux domestiques est considéré actuellement comme mineur. 

pexels

Quelques recommandations

La pandémie du coronavirus apportant son lot d’incertitudes, le médecin vétérinaire recommande toutefois quelques mesures. Dans un environnement contaminé, la personne qui s’occupe des animaux, idéalement pas le malade, doit respecter les mêmes règles qu’avec les êtres humains, à savoir la distanciation sociale et l’hygiène des mains. “S’éloigner le plus possible du chien ou du chat, se laver les mains à l’eau et au savon lorsqu’on veut toucher l’animal, et éliminer les matières fécales”, énumère Etienne Thiry. Il est déconseillé par le Comité scientifique de l’Afsca de séparer l’animal de son maître infecté, sauf en cas d’hospitalisation. Dans ce cas-ci, les experts recommandent que l’animal soit pris en charge par un autre membre de la famille ou un proche. Pour les autres maîtres, non-infectés, “il n’y a rien de particulier à signaler”, si ce n’est une distance entre les animaux qui ne vivent pas sous le même toit et le ramassage des matières fécales, “à titre de précaution”.

Dans ce contexte actuel, il faut absolument qu’on relativise”, avertit Etienne Thiry. Les trois animaux contaminés sont des cas isolés. “L’ensemble de la population de chiens et de chats n’est pas du tout impactée par le Covid-19. Elle n’est pas malade. Il faut continuer à leur assurer santé et bien-être”, insiste-t-il pour éviter tout risque d’abandons massifs, alors que les refuges sont déjà débordés. L’Organisation Mondiale de la Santé le répète aussi depuis le début de l’épidémie : rien ne prouve à ce jour que les animaux de compagnie peuvent transmettre le coronavirus.

Plus de Actu

Notre Selection