Le coronavirus emporte l'actrice Lucia Bosé

Teaser

Star du cinéma européen des années 50, l'actrice italienne qui avait tourné avec Antonioni, Bunuel et Fellini est décédée en Espagne des suites d'une pneumonie.

C'est son fils, Miguel Bosé, lui-même chanteur et acteur (notamment pour Almodovar) qui a annoncé la triste nouvelle sur Twitter : « Chers amis... Je vous annonce que ma mère Lucia Bosé vient de mourir ». Elle était hospitalisée à Segovie, en Espagne où elle habitait depuis cinquante ans, pour une pneumonie liée au Covid-19. Elle avait 89 ans.

Née à Milan en 1947, Lucia Bosé a 16 ans quand, travaillant en tant que pâtissière, elle est repérée par Luchino Visconti. Attiré par son regard triste et son élégance, le réalisateur lui prédit qu'elle va devenir une grande actrice. Un an plus tard, elle est élue Miss Italie, ce qui lui ouvre les portes du cinéma.

C'est un autre géant du cinéma italien qui la révèle. Antonioni la fait tourné dans son premier long-métrage, Chronique d'un amour (1950) et, plus tard, La Dame sans camélia (1954). Elle devient l'égérie du néo-réalisme italien, se marie en grande pompe avec le toréador Luis Miguel Dominguin et part s'installer en Espagne où elle tourne avec Juan Antonio Bardem (Mort d'un cycliste, 1955) et Bunuel (Cela s'appelle l'aurore, 1956). En 1967, le divorce du couple glamour est très médiatisé.

Revenant au cinéma après son divorce, elle tourne en France avec Marguerite Duras et Alain Resnais, en Italie avec Fellini et les frères Taviani, mais il lui a toujours manqué un premier rôle marquant pour devenir l'égale d'une Sophia Loren. Dans les années 80, elle devient une figure de la nuit underground madrilène, sortant un album d'electro pop, avant de se retirer. Son fils Miguel a alors pris le relais en musique et au cinéma, notamment en jouant pour Almodovar dans Talons Aiguilles.

Plus de Culture

Notre Selection