Les jeunes ne sont pas invincibles face au coronavirus

Teaser

L'OMS a rappelé que les adolescents et jeunes adultes pouvaient aussi être sévèrement atteints par le Covid-19. Que sait-on exactement ?

« Aujourd'hui j'ai un message pour les jeunes: vous n'êtes pas invincibles. Ce virus peut vous conduire à l'hôpital pendant des semaines - et même vous tuer. Même si vous ne tombez pas malade, les choix que vous faites dans vos déplacements peuvent être une question de vie ou de mort pour quelqu'un d'autre ». C'est le message qu'a adressé le chef de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, lors d'une conférence de presse en ligne depuis Genève il y a deux jours.

Depuis le début de l'épidémie, il est dit que le coronavirus touchait surtout les personnes âgées. Quant aux jeunes et aux enfants, s'ils n'échappaient pas à la contamination, l'infection était bénigne ou tout du moins mineure sur eux, à l'exception de rares cas. C'est toujours vrai, statistiquement, les cas graves de Covid-19 restent rares chez les moins de 19 ans, mais il faut néanmoins relativiser. Car les cas graves existent et les morts du Covid-19 ayant une vingtaine d'années sont, eux, de moins en moins rares.

Cette idée que les jeunes n'ont pas grand-chose à craindre du Covid-19 vient d'une étude chinoise publiée le 24 février dans le Journal of the American Medical Association alors que l'épidémie atteignait son pic en Chine. Cette étude rapportait que moins d'1% des cas avérés de coronavirus avait moins de 10 ans et à peine plus de 1% avait entre 10 et 19 ans. Mais depuis, l'épicentre de la pandémie a bougé en Europe, c'est autre chose.

En Italie, de nombreux jeunes touchés

En Italie surtout, journalistes et médecins ne cessent de prévenir que le Covid-19 peut rendre les jeunes d'une vingtaine d'années sérieusement malades. Il n'est pas rare d'en retrouver aux soins intensifs. Et certains meurent. Selon nos informations, une personne de 27 ans est décédée pas plus tard que ce matin après avoir passé deux semaines en soins intensifs à Milan. « Nous avons quelques patients qui ont 20 ou 30 ans et leur cas est aussi sévère que les vieilles personnes » a dit le chef du services des soins intensifs de Lombardie, Antonio Pesenti, à Sky News. Pour lui, la seule différence entre les deux groupes d'âge est que « les jeunes sont de manière générale en meilleure santé que les vieilles personnes, ils survivent donc plus ».

Les cas d'enfants et d'adolescents de moins de 19 ans restent plus rares. Mais ils existent, le plus souvent sous forme mineure ou bénigne, mais parfois, à de très rares occasions, sous forme plus sévère. Les raisons pour de tels cas sont encore inconnues. Certains médecins avancent des caractéristiques génétiques, il est aussi question de la prise d’anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), mais rien n'est encore prouvé. Le taux de mortalité pour cette tranche d'âge, de ce qu'on en sait, reste de 0%.

Mais si l'OMS rappelle que les jeunes ne sont pas invincibles face au Covid-19, c'est aussi pour les pousser à respecter le confinement. Pour eux-mêmes, car ils ne sont pas à l'abri d'une contamination sévère, mais aussi pour les personnes qu'ils risquent de contaminer, car beaucoup d'entre eux sont atteints du coronavirus sans en développer les symptômes.

Plus de Actu

Notre Selection