« Le confinement n'est pas un dimanche sans voiture »

Teaser

Avec le retour du beau temps, de plus en plus de monde se retrouve dans les parcs. Or, le centre de crise rappelle que s'il est nécessaire de prendre un bol d'air, il faut absolument éviter les rassemblements. 

Benoît aime le sport. Dès qu'il a l'occasion, il part courir ses 10 km dans la Forêt de Soignes, autour du bois de La Cambre. De mémoire, il n'a « jamais vu autant de joggeurs que depuis une semaine ! » Autour du lac ou plus loin dans la forêt, depuis les mesures de confinement, c'est l'affluence. « C'est devenu impossible de courir tout en gardant les bonnes distances. Ou alors, il faut s'enfoncer vraiment dans la forêt »

Le centre de crise s'inquiète de cette affluence. Et rappelle que le Covid-19 est hautement contagieux (notamment par voie aérienne via des gouttelettes de salive ou aérosols). Et que ses symptômes n'apparaissent qu'après dix à quatorze jours. Si on veut éviter une situation dramatique d'engorgement des hôpitaux comme en Italie ou en Espagne, il est primordial de suivre les mesures de confinement : « Il est permis de prendre l'air, rappellent les virologues, mais dans un environnement proche ». Et d'ajouter que les activités récréatives sont interdites.

Concrètement, faire et ne pas faire

Concrètement. Il est hautement recommandé de rester dans son quartier. Marcher, promener le chien, est permis entre les membres d’une même famille qui vivent sous le même toit. Deux ami.e.s peuvent aussi se balader, mais en gardant une distance entre soi d'1,50 mètre. Il est également demander de rester en mouvement et de ne pas s'asseoir sur un banc pour discuter.

Quant aux activités physiques « régulières et modérées », elles sont recommandées car elles « renforcent les défenses immunitaires », rappelle l'Adeps. Qui précise : « L'activité physique dynamique, comme le jogging, est autorisée en respectant 5 mètres de distance avec l'autre, à cause de l'intensité de notre respiration ». Des mesures qui valent aussi pour les cyclistes.

Or, vu l'affluence dans les bois et les parcs, il est difficile de maintenir ces distances. Certains gardes forestiers, qui placardent des affiches pour rappeler ces règles, estiment d'ailleurs que, vu la situation dans les faits, les parcs devraient être fermés.

Cyclistes du dimanche

Par ailleurs, comme le rapporte Belga, plusieurs médecins s’inquiètent de voir un nombre important de cyclistes amateurs et autres usagers faibles profiter du peu de voitures en circulation pour se promener sur certaines artères bruxelloises, souvent sans tenir compte du code de la route. « Le confinement n’est pas le dimanche sans voiture », alertent-ils. Leur crainte est que, alors même qu'ils essaient à tout prix d'éviter l'engorgement des urgences en vue d'une augmentation sensible de contaminés au Covid-19 qui s'annonce ces prochains jours, celles-ci soient prises d'assaut par des accidentés de trottinettes ou de vélo.

 La police a trouvé un moyen de rappeler les mesures de confinement avec le sourire: en patrouillant les vitres ouvertes avec Claude François qui chante: "Reste à la maison, même s'il y a le printemps qui chante..."

Plus de Actu

Notre Selection