Comment occuper ses enfants confinés à la maison

Teaser

Sans école et activités extérieures, les enfants vont rapidement tourner en rond. C’est peut-être déjà même le cas. Guide de survie avec ces lionceaux en cage.

Pour les parents, cette période de confinement n’est pas une mince affaire. Avec la suspension des cours, ils doivent occuper leurs enfants sept jours sur sept pour une durée indéterminée, tout en gérant sur le côté leur travail. Voici quelques conseils d’activités pour éviter d’entendre “Maman, papa, c’est quand la fin du confinement ?”

Rythmer leur journée

Suspension des cours ne veut pas dire suspension de l’enseignement. Il est recommandé de garder un certain rythme, tout en faisant preuve de plus de souplesse que d’habitude. On se lève le matin - peut-être pas aussi tôt -, on s’habille et on commence l’apprentissage de manière ludique, avec, comme à l’école, des pauses “récréation” à l’extérieur et “goûter”.

Joindre l’utile à l’agréable

Ce confinement est une occasion pour apprendre différemment. Lisez une vingtaine de minutes par jour avec l’enfant et posez-lui des questions sur l’histoire sous forme de quizz, regardez un dessin animé et demandez-lui de résumer ce qu’il vient de voir, dictez la liste de courses comme si vous jouiez au supermarché.

photo-of-woman-teaching-her-kid-on-how-to-cook-3807335

© Pexels / Elly Fairytale

Jardinage, préparation du repas, et même tâches ménagères : les enfants peuvent également être mis à contribution, en répartissant les tâches en famille, si ce n’était pas déjà le cas avant. Une tournante est conseillée pour ne pas considérer cette “activité” comme une corvée.

Éveiller leur créativité

Dessin, peinture, bricolage… Internet est une mine d’or pour trouver des loisirs créatifs en tout genre : Hugo l’escargot et ses milliers de coloriages à imprimer, coronaminus_kid, le compte Instagram créé spécialement pour aider les parents à occuper leurs enfants avec des idées DIY, et évidemment Pinterest, l’application préférée des parents en manque d’inspiration. En ce moment, l’un des bricolages les plus recherchés implique des rouleaux de papier toilette. Cette activité s’avérera utile pour celles et ceux qui ont fait leur stock ces derniers jours.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Coronaminus Kid (@coronaminus_kid) le

Ne rien faire

Pour Bruno Humbeeck, psychopédagogue à l’Université de Mons, les parents ne doivent pas pour autant se transformer en animateurs permanents. Pour éviter le burn-out parental, ne vous mettez pas trop la pression : les enfants sont tout à fait capables de s’occuper seuls. L’ennui est même nécessaire, voire indispensable à leur bon développement. Leur temps d’écran va inévitablement augmenter. Ne culpabilisez pas, lâchez prise et profitez de cette parenthèse exceptionnelle pour laisser vos enfants libres de jouer, de ne rien faire, de s’ennuyer et de créer.

Plus de Tendances

Notre Selection