Que faire si je ressens des symptômes ?

Teaser

Rester chez soi et prendre contact avec son médecin généraliste, avant peut-être d’aller aux urgences : on détaille la marche à suivre si vous présentez des symptômes.

Alors que l’ensemble de l’Italie est placée en confinement, le virus a contaminé 267 personnes chez nous, au dernier comptage. Au niveau mondial, on dénombre plus de 110 000 cas, et plus de 3.800 décès. Face à la progression du coronavirus, on rappelle la marche à suivre si vous présentez des symptômes.

 Rester chez soi

C’est la consigne de base. Pour ne pas surcharger les structures de soins, le mot d’ordre du SPF Santé Publique est clair : ne vous rendez pas dans la salle d’attente de votre médecin généraliste ou aux urgences.

Si vous avez de la fièvre et des problèmes respiratoires (toux, essoufflement) et que vous remplissez une des trois conditions suivantes, appelez votre médecin traitant :

vous avez été en contact avec un patient infecté par le Covid-19 

vous vous êtes rendu récemment dans une zone touchée

vous avez cotoyé une personne présentant des symptômes et s’étant récemment rendu dans une zone traitée

Si vous ce n’est pas le cas mais que vous ressentez des symptômes (vous êtes peut-être « simplement » pris par un épisode de grippe hivernale), le mieux est aussi d’appeler le généraliste.

Examen par téléphone

Ce sont les dernières recommandations du Collège de Médecine Générale : le tri et la prise en charge des patients doit se faire exclusivement par téléphone. Le généraliste va procéder à une anamnèse téléphonique (en gros, faire le point sur vos symptômes et vérifier si vous remplissez une des conditions évoquées au point 1).

Si vous présentez des symptômes mais que votre état n’est pas jugé inquiétant, le médecin vous placera en quarantaine à la maison. Il effectuera, toujours par téléphone, un suivi régulier de la situation. Votre certificat médical vous sera envoyé par mail, ou un de vos proche sera mis à contribution pour aller le chercher. Même chose pour les prescriptions médicales et le traitement requis, qui vous dépendra des symptômes ressentis (faire descendre la fièvre, lutte contre la toux ou les rhinites, etc.). Le confinement devra durer au minimum jusqu'à la fin des symptômes.

Si le médecin juge votre situation préoccupante, il vous renverra immédiatement vers les urgences. L’hôpital sera au préalablement informée de l’arrivée d’un cas de « COVID19 probable avec situation clinique préoccupante ».

 À l’hôpital ou à la maison

Si vous êtes redirigé vers les services d’urgences, vous serez d’abord isolé des autres patients. En fonction de la situation, l’hôpital peut ou non décider de vous tester. Le test sera envoyé à un des laboratoires dédiés en Belgique et s’il est positif, renvoyé vers le Centre National de Référence de la KUL (Louvain) pour confirmation. Dans l’attente du résultat, vous êtes susceptible d’être hospitalisé, toujours à l’isolement, et traité pour vos symptômes. Vous le resterez jusqu’à ce que deux tests consécutifs indiquent que vous n’êtes plus positif au virus. Si vous êtes positifs au coronavirus mais que votre état ne nécessite pas d’hospitalisation, vous serez renvoyé à la maison. Votre isolement à domicile durera jusqu’à la disparition des symptômes (minimum 7 jours d’isolement).

Si vous êtes confiné à la maison, l’Institut Scientifique de santé publique (Sciensano) recommande de suivre certaines consignes d’hygiène. Dans la mesure du possible, il est important d’occuper une chambre individuelle bien ventilée ; d’éviter autant que possible les pièces communes de votre logement ; de porter un masque chirurgical en présence d’autrui ou un tissu couvrant la bouche, à laver régulièrement ; de se laver les mains fréquemment ; de désinfecter à la javel les poignées de porte, les sièges de toilette ou les tables ; de ne pas partager des objets comme les verres ou de la vaisselle. 

 

Plus de Actu

Notre Selection